La démarche

L’idée est, par une approche artistique et sociologique, autant sur le plan social que sociétal, de questionner les vanités contemporaines, le caractère éphémère des choses, voire la futilité des préoccupations humaines.

Toute ressemblance avec des personnages ou des faits réels n'est que fortuite.

Quelques références : les vanités, les cabinets de curiosités, les ready made, Christian Boltanski, Sophie Calle, Claude Lévêque, Martin Paar...

lundi 24 novembre 2008

Chasse d'eau, Vanité n°0847

Un concept immaculé… comme l'espace infini dans lequel flottent et chutent les formes en évolution.

Cette aventure quadridimensionnelle peut choquer le bon goût et la bienséance... mais Anne Hecdoth place le spectateur devant sa responsabilité : à lui de mettre en relations les différents éléments avec leurs multiples positions afin de dégager une signification rationnelle et ainsi constituer une nouvelle réalité.

video
Alors là Anne, j'ai encore plus de mal. J'ai pourtant consciencieusement essayé de "mettre en relation les différents éléments avec leurs multiples positions" (je pense que cette phrase ferait une excellente proposition de début d'épreuve de thème à l'agrégation de n'importe quelle langue étrangère !!!). Bien sûr, le mot "positions" est assez désopilant étant donné le contexte, mais je n'ai pas réussi à décoller de la triste réalité !!! (Cathy P.)

lundi 17 novembre 2008

Soupe, Vanité n°0846

-LE MOUVEMENT PERPÉTUEL-

Oiseau assoiffé qui boit le liquide d'une coupe puis roucoule...*

Les savants n'ont compris qu'au XIXème siècle que le mouvement perpétuel ne serait qu'un "mirage perpétuel". Mais avant d'en arriver à cette conclusion, le mythe de l'énergie gratuite et inépuisable aura fait danser les imaginations pendant presque un millénaire.

* Pour produire l'effet, cliquez plusieurs fois sur "relire"

video

- Les carottes sont cuites (Anny C.)

- Suis allé hier voir Dia Beacon, un musée d’art moderne assez génial à une centaine de km au nord de New York, ça t’aurait plu : http://www.diabeacon.org/ (Hervé C.)

- J'ai mangé trop vite, j’ai mal au ventre et en plus j'ai pas fini ma soupe !!! Mais où tu vas chercher tout ça ? tu me fais rire. (Marie-Christine K.)

- Déroutant au premier abord. Mais après réflexion, j'ai adhéré. Par contre, sans l'aide du texte j'aurais eu du mal à trouver un lien conducteur. (Cathy P.)

lundi 10 novembre 2008

Rouge à lèvres, Vanité n°0845


Si Anne Hecdoth témoigne aujourd'hui c'est parce qu'elle n'a plus rien à perdre : gravement atteinte du SIDA (Sabotage de l'Information Débile et Absurde), elle a décidé d'en parler pour vous mettre en garde !
Depuis l'âge de quatorze ans, Anne Hecdoth se peint la bouche en coeur avec des produits plombés. Elle a embrassé et contaminé des milliers de gens, toute sa famille et ses meilleurs amis qui depuis ont contaminé à leur tour des milliers de gens...
Le pire c'est qu'elle n'arrive pas à se passer de son rouge le plus plombé : Dior ! A cause de cette conduite addictive extrêmement dangereuse pour la sécurité de tous, elle n'arrête pas de transmettre sa maladie sans pitié car en plus elle ne se protège pas !
Mais si son témoignage peut sauver une vie aujourd'hui c'est déjà une bonne chose !

- Christian m'a tuer ! (Anny C.)
- Super rouge sang la conta (débilité) minée. Encore une portée de lapins de +. (Jacques B.)
- Pas mal dans le style Charlie Hebdo, Hara-Kiri ou Psikopat ! (Cathy C.)
- Décidément, cette fille est folle ! Pourquoi diable t'intéresses-tu autant à elle ? D'ailleurs, CD sur le tube de rouge signifie DOUBLE CRETINE. Tu sais peut-être que j'ai parfois la prémonition des dangers : je ne connais pas encore l'âge de ton âne (Anne, pardon!) mais il y a déjà plusieurs années que je ne mets plus de rouge à lèvres. (Dominique C.)

lundi 3 novembre 2008

Pot pourri, Vanité n°0844

Pot pourri, putti et cætera, Anne Hecdoth fait feu de tout bois : "Il faut considérer toutes les possibilités pour arrêter les terroristes !"

Anne Hecdoth a des idées simples, faciles à faire comprendre, et surtout, d'une logique implacable. Les arguments simples sont peut-être un peu simplistes, mais ils sont généralement les plus facilement partageables. Les discours manichéens sont en effet plus accessibles à l'écoute que les analyses nuancées qui prennent en compte les réalités complexes.

Epis phénomènes sur tranches de vies après Mort à Venise ? (Anny C.)