La démarche

L’idée est, par une approche artistique et sociologique, autant sur le plan social que sociétal, de questionner les vanités contemporaines, le caractère éphémère des choses, voire la futilité des préoccupations humaines.

Toute ressemblance avec des personnages ou des faits réels n'est que fortuite.

Quelques références : les vanités, les cabinets de curiosités, les ready made, Christian Boltanski, Sophie Calle, Claude Lévêque, Martin Paar...

lundi 28 septembre 2009

Jambes, Vanité n°0939

Les Prémices du post-matérialisme ?

Après sa visite au château de Bonaguil, vendu le 5 février 1799 pour 200 Francs et un « sac de noisettes » (sic)… par le dernier propriétaire, Pons-Maxime, après la levée des séquestres sur ses restes, Anne Hecdoth garde les pieds sur terre et offre l’os de ses jambes pour faire des chandeliers.

Serait-ce abscons ou tout bêtement abstrus ? (Hervé C.)

Très beau : t'as pas droit de faire plus beau que moi ! (Jacques B.)

Superbe !!! Très kitsch !!! De plus les chandeliers seront reliés à la terre et donc sans danger pour le commun des mortels !!! (Cathy P.)

Quelles jolies jambes ! (Sophaye M.)

Flûte alors... (En latin, tibia signifie flûte). J'achète pour la substantifique moelle même si ça ne casse pas des briques ! (Anny C.)

Dommage d'en faire des chandeliers ! Tu en auras besoin pour visiter d'autres ruines ! (Gisèle A.)

lundi 21 septembre 2009

Carte SIM, Vanité n°0938

Anne Hecdoth envoie ses condoléances à la Baronne de la Tronche-en-Biais qui a perdu sa carte SIM… Est-elle encore "la plus belle" en ce miroir ?

Y'a pire : Madame SIM, le femme du comique ridé (définitivement de la carte)… (Henry E.)

Moi je la connais la fille, elle n’est pas mal du tout en vrai ! (Sophaye M.)

Chère Anne, vous doperiez-vous au SIM-Fast ? Quelle audace, quelle irrévérence : l'amuseur à peine froid, déjà vous lancez la déSIMulation… De grâce ma chère, laissez le roi des simagrées en paix dans son cimetière et moi à mon chagrin. Signé : La Baronne de la Tronche-en-Biais, Rue du Père Lachaise, 75000 PARIS. (Jacques B.)

Difficile d'avoir (au naturel) une plus spectaculaire tronche en biais ; donc la baronne est toujours la plus belle selon la formule de mon facétieux pépé (qui aura très bien vécu sans connaître la carte SIM et autres délices technologiques) : "Elle est belle de ce qu'elle est vilaine..." (Pierre B.)

Sim doit se retourner dans sa tombe ! (Anny C.)

Pauvre Baronne, tu l'as pas gâtée ! (Patrick F.)

Bon, il paraît que le ridicule ne tue pas, heureusement pour toi Anne !!! Hélas, la baronne n'est plus rien, sa carte Sim est irremplaçable !!! (Cathy P.)

J'ai bien mis 1 minute à comprendre... fatigue de rentrée ou Anne très en forme ? Je me joins à tes condoléances. (Malo C.)

Condoléances bien floues... Mais à part ça, madame la baronne / Tout va très bien, tout va très bien ! (Anonyme)

lundi 14 septembre 2009

Suicide, Vanité n°0937

« Tout doit disparaître ! », comme on dit à la braderie… Anne Hecdoth s’interroge sur les fondements de la télécommunication et sur ce qui pousse un être humain à aller au casse-pipe ?

Question trop grave et, en ce qui me concerne, trop complexe pour que je me permette de dire quoi que ce soit sur un sujet dont je ne connais rien !!! Sorry Anne !!! (Cathy P.)

C’est terrible cette hécatombe à France-Télécommando ! Arrêtez le massacre ! EXTRAIT interview Nouvel OBS : « DESESPERANCE - Il suffit de questionner autour de soi pour se rendre compte qu'une politique ancienne consiste à bloquer les 45-50 ans vers aucun avenir, les poussant vers la sortie à 55 ans, avec desAssedic qui s'épuisent et des retraites à 400-600€ par mois ; outre une cassure entre les générations, ces " Assedic casses" des caisses de retraites et autres, faute de cotisations, on le doit au recrutement illégal, discriminatoire, et à une saturation de travail "pression" pour ceux qui bossent… On pourrait également parler des jeunes "bac+ 6" qui ne trouvent rien pendant 3 ans... Politique programmée qui conduit la France droit dans le mur. » No comment! (Anny C.)

J'ai les mêmes interrogations que toi... Cette Société est MALADE. (Patrick F.)

Je pense que cela pourrait faire une excellente pub !!! (Sofaille M.)

lundi 7 septembre 2009

Taxe carbone, Vanité n°0936

Pour lever les ambiguïtés, Anne Hecdoth montre une vérité qui dérange et propose, pour calmer les esprits, une Taxe à la Vanité Ajoutée.


Petit clin d'œil à Anne ! (Cécile B.)

(Hervé C.)

Quelle bonne idée ! TAXONS La VANITE à l'aune de la notoriété ! (RAPPEL : "C'est le jouir, non le posséder qui nous rend heureux !" - MONTAIGNE) (Anny C.)

Bon, cette fois je reste sans voix ! Je suppose que la reprise des cours accapare toutes mes facultés. Je salue toutefois le jeu de mots bien sûr. (Cathy P.)