La démarche

L’idée est, par une approche artistique et sociologique, autant sur le plan social que sociétal, de questionner les vanités contemporaines, le caractère éphémère des choses, voire la futilité des préoccupations humaines.

Toute ressemblance avec des personnages ou des faits réels n'est que fortuite.

Quelques références : les vanités, les cabinets de curiosités, les ready made, Christian Boltanski, Sophie Calle, Claude Lévêque, Martin Paar...

lundi 30 août 2010

Chemin des écoliers, Vanité n°1035



Grande spécialiste des dénivelés extatiques impossibles à formater dans le marché de l’art et des errances chaotiques pluridisciplinaires et polyvalentes, Anne Hecdoth, en martyre courageuse, décroisse à reculons sur le calvaire futur de l’écoulement du présent par rapport au passé. Et à qui fera-t-on porter le bonnet?

***
Et si le jésus était mort noyé? ou pendu? ou dans un accident avec sa Porsche? Qu'eût fait Anne? (Heurv')
***
C'est osé ; et qu'en dit l'âne en fond? (Michel F.)
***
L'enseignant saigne toujours... A chacun sa croix sur le temple de la culture... (Anny C.)
***
Quel bel élan! Un joli effort d'amour te porte au pied de la croix à la place de Jésus où tu te montres sans voile vers les cieux, à côté d'un fabuleux âne qui t'attend pour partir à la chevauchée. Détachement de la terre et de ses vanités! La flamme de l'ardeur... Alors la jouissance, alors l'allégresse et l'éternelle fraîcheur... Et la cloche de rentrée des classes va retentir pour des filles et des garçons qui pour l'occasion seront vêtus de leurs plus beaux effets. Petit tour d'horizon des écoliers d'ici et d'ailleurs au fil des décennies... (Beky M.)
***
Si Jésus était une femme... Déviance extatique non impossible. (Hécate)
***
A l'école du chat perché, je veux pas jouer. C'est toujours elle chat nous âne! (Marc V.)
***
Le chaos du monde est bien rendu et renvoie à la sublime mystique de Vassula qui met un ordre divin à notre disposition. (François G.)
***

Chacun sa croix, chacun son chemin... Mais les voies de la Connaissance et de l'Art restent impénétrables. Pour qui sera le bonnet d'Anne ? (Juliette C.)
***
De loin, sans mes lunettes, j'ai cru voir la Tentation de St Antoine de Félicien ROPS. De près on voit bien qu'Anne redoute le bonnet fatidique... dès le 1er jour de la rentrée. (l’Ambuleuse)

***


Ravie de te retrouver en forme et toujours aussi vaniteuse à ce que je vois: il fallait oser, tu l'as fait!!! (Cathy P.)

lundi 23 août 2010

Rhum, Vanité n°1034

La diabolisation du rhum envenime le débat qui a surgi cet été et qui empoisonne actuellement l'espace apéritif d'Anne Hecdoth. Quel spécialiste es Kro sera capable d'organiser la résistance?

***
En tous cas, voir ça à l'heure du digestif, ça fait gerber... Voilà. (Anonyme)
***

Entre les leffe-bottes, les HaineyesIcan, les O'Garden !, les despereradodos, les mort-subeat generation, ça devrait le faire ! (Marie-Christine M.)
***
Une photo de tes vaines vacances de plus et je pique (une crise), Anne! Signé: un scorpion mécontent, pas en vacances, pas intoxiqué à l'apéritif improbable. (Virginie C.)
***
J'ai le plaisir de vous annoncer que je viens d'être nommé Chevalier dans l'ordre de la légion d'honneur. Parole sérieuse pour avoir joué le "Socrate" et avoir eu plus de réussite que lui puisqu'on ne me donne pas le choix de la cigüe (François G.)
***
Honte à ceux qui jettent l’eau propre sur le rhum ! L’eau soi-disant propre. Quant à la Kro, n’en faites pas mystère : il s’agit de l’anagramme d’une société anonyme (où la plupart se taisent parce qu'ils craignent pour leur nom) dirigée par un certain Rko, la S.A.Rko. La plus grande méfiance est de rigueur. (Marc V.)
***
Que Diable ! Qu'importe le flacon pourvu qu'on ait l'ivresse... Quand notre chère Gertrude s'absente, il arrive qu'elle s'absinthe :)... Perdons la tête, nous aurons quelques idées ! (Hécate)
***

"Au diable les bêtes venimeuses, suppôts du genre animal qui gâte mon Rome et mon Vain de messe!" hurla Benoît en écrasant sous sa botte un scorpius SarkoÎdus. Un petit lien en attendant le départ du prochain charter en 2012:
(Juliette C.)
***
Grand Merci pour la recette des scorpions macérés dans le rhum. Cuits sur le gril, ils sont aussi croustillants que parfumés. La gourmande Gertrude, alléchée par le fumet, a même pris le risque d'un hasardeux voyage en train pour venir y goûter! Elle en a repris deux fois! ça lui a fait tourner la tête! Le retour à la gare s'est fait en grands zigzags (spécialité de Gertrude couturière). Heureusement, elle a la tête dure! La mort subite, proposée pour la dégriser, n'a eu aucun effet! Dans le train du retour, il paraît qu'elle chantait à Tue-Tête: "Ah! ça ira! ça ira! ça ira!..." (Marie-France D.)
***
...D'ailleurs, ne dit-on pas que tous les chemins mènent à "Rhum"? Citation consignée de ce cher Al Cool (1895-2004)! (Vincent.@)

lundi 16 août 2010

Mots, Vanité n°1033



Dans notre anthropocène, l'incompétence d'Anne Hecdoth en matière de smart grid et son slacktivism en ce qui concerne la rudologie expliquent son refus de tout blackwashing tout en étant facteurs d'écocide. Touchée par le syndrome Nimby, elle n'est même pas locavore et lance une enquête d'inutilité publique: les mots tuent-ils?

***
Ah quel vocabulaire! Les mots inconnus... savoir qu'ils existent! Il faudrait les chercher dans le dictionnaire! (Beky M.)
***
Bon... je vais me surfer une petite séance de Google mais j'aurais apprécié quelques citations choisies! (Heurv')
***
Oh! Beau comme un livre de dissection et les petits cailloux du Petit Poucet sur une table de machine à coudre! Il va falloir que je me procure un dictionnaire avant de me faire refaire à l'encre rouge.

Accessoirement je vous envoie une citrouille qui peut vous être utile dans n'importe quelle situation surréaliste. (Je n'ai pas mis ma tête car je ne suis pas aussi smart que la belle en marbre.)
PS : je vous annonce que vous êtes la plus chanceuse des vaniteuses en matière gertrudienne... (Gertrude) http://gertrude.over-blog.org/
***
Je sais bien qu'il faut dénominofélinoféliner mais je confirme : c'est capillotracté, voire somno-orthostatique! Oserais-je accuser cette pauvre Anne d'être tabulopodosophe? En tous cas, cela me laisse stratocumulocéphale. Pyrogastriventileusement vôtre. (Heurv')
***
L'inspecteur Macho ne manquerait pas de relever qu'à la deuxième personne du singulier le verbe "tuer" fait "tu tues", ce qui désigne un coupable nécessairement du sexe féminin. En revanche, l'inspectrice (d'origine russe) Aimeleff produit une preuve incontournable sous la forme de la tautologie "Un mâle, des mots", qui désigne quant à elle un coupable du sexe masculin. Nous en sommes là. (On entend le public haleter.) (Prokopios)
***
MOTUS VIVENDI (Anny C.)
***
Il y a quelques jours, au ministère de l'agriculture, accord entre producteurs et transformateurs - lait, motte - utile? NIMBY, Not in my back yard (pas dans ma basse-cour)! Nimb/y, Nimb/why, Nimb/w, Not in my blackwashing. CQFD. (Marc V.) http://ecrireiciaussi.canalblog.com/

lundi 9 août 2010

Apéro, Vanité n°1032





Experte es art de perdre son temps, Anne Hecdoth est absolument dé-bor-dée! Entre ses pauses cacahuètes à répétition, elle n’arrête pas de tester de nouvelles poses sur son hamac afin de combler la quiétude vacante de sa vacuité quotidienne sous le soleil. Cette sous-activité impétueuse est d’autant plus stressante qu’elle risque à tout moment d’être démasquée par des vacanciers zélés qui, manquant à leur obligation de réserve, profiteront de leur temps libre pour asseoir leur vanité et écrire le best-seller de l’été... Quel titre pourraient-ils lui donner?

***

C’est quoi la bouteille jaune au fond? (Heurv’)
***
Quelle attirante composition estivale! Attention toutefois de ne pas mettre le pied dans le plat! (Pierre B.)
***
Comment Anne peut-elle mettre les doigts de pied en éventail avec une chaussette? Encore une prétention vaniteuse! (Anny C.)
***
"Sous le soleil d'août pointent les pavés de septembre". Et pour distraire Anne de sa vacuité estivale, passe au dessus de son hamac un van d'animauxsité. (Gisèle A.)
***
L'un des faits les plus marquants de la légende d’Anne vient du désir de sa mère, Thétis, de la rendre invulnérable. Ensuite, les récits divergent. Selon une tradition ancienne, Thétis place tous ses enfants dans un spa, pour vérifier s'ils sont ou non immortels. Selon d'autres, elle les frotte de toutes sortes de boissons alcoolisées et les place dans le feu pour que celui-ci consume la part mortelle des enfants ; Pélée l'arrête avant qu'elle ne puisse faire subir le même sort à Anne… Enfin, la variante la plus populaire la montre trempant sa fille dans les eaux du Styx, le fleuve des Enfers, en la tenant par le talon. Elle devient ainsi invulnérable, à l'exception du talon par lequel sa mère l'avait tenue… ce qui a donné lieu à ce beau titre de roman, «Le Talon d’Anne , qui évoque cet «endroit vulnérable». (d'après Wikipédia) (Marc V.)
***
Quand la mer monte, les verres se vident... (Hécate)
***
Excellente ambiance de vacances, fortement sexy pour ceux qui font ramadan. C'est la tentaculaire tentation de joyeuses agapes et de torrides contacts. Bravo pour cette vanité de l'Entre-deux-Mers. (François-Jacques G.)
***
Ne pas oublier de quitter les chaussettes avant de plonger! (Gillaizeau)
***
C'est ce que l'on appelle avoir les cacahouettes au soleil et les pinceaux dans la chaussette... (Gertrude)

lundi 2 août 2010

Plage, Vanité n°1031


Wam ! Bam ! Ah là là !
L'euphorie plastique perdant
L'planeur dérive, un accident
Allez hop ! La tromperie d'un président
Qui enfonce le clou... ouh-ouh-ouh-ouh !
D'la vanité.
D'la nationalité, ouh-ouh-ouh-ouh !
He's the king of all the Français !
Ça plane pour Anne, Anne Anne Anne Anne
Ça plane pour Anne, ouh-ouh-ouh-ouh !
C'est le tube de l'été
Mais qui le chante en vrai?


***
Mais qui chante? Leny Escudero :
"Il va mourir le Bohémien
Mais citadins, dormez tranquilles!
Sa mort n'est pas sur le chemin
du centre ville.
Le Bohémien,
il va mourir, il est mon frère
serrant encore dans sa main
un peu de terre."
Mais, citoyens attention! Le planeur vous surveille vous aussi et les clous ne sont pas que pour les étrangers. (Gisèle A.)
***
Si ce n'est pas Plastic, c'est donc Xavier, mais celui-ci ne pourra jamais m'épater puisqu'il n'est que la voix de son maître pour qui, on le sait, la plage n'était pas sous les pavés mais bien, la photo le montre, sous les parasols. Et de qui est la tête coupée qui monte dans le ciel? (Marc V.)
http://ecrireiciaussi.canalblog.com/tag/jeu
***
Et pendant ce temps-là notre roi fainéant pédale au Cap Nègre... le bien nommé dans le contexte actuel! Et qui sont les Nègres? Les Frenchies of course!!! (Marie-Christine M.)
http://www.lapartdesanges.net/
***
Ça c'est au moins du play-back, car chacun sait que, sur la plage, tous les chanteurs sont en plastic et que si le voyou de la Raie publique pointe encore son nez pour nous servir un couplet, nous le raccompagnerons à la frontière. (Clémence A.)