La démarche

L’idée est, par une approche artistique et sociologique, autant sur le plan social que sociétal, de questionner les vanités contemporaines, le caractère éphémère des choses, voire la futilité des préoccupations humaines.

Toute ressemblance avec des personnages ou des faits réels n'est que fortuite.

Quelques références : les vanités, les cabinets de curiosités, les ready made, Christian Boltanski, Sophie Calle, Claude Lévêque, Martin Paar...

lundi 29 septembre 2008

Poisson, Vanité n°0839


Anne Hecdoth s'interroge sur l'utilité d'un poisson.
***
Plus original, tu peux pas !!! hi hi… Comme d'habitude avec toi, je ne comprends pas tout du premier coup... Mais comme d'habitude, encore, je trouve ça génial !!! philosophique et tordu à souhait !!! (Cécile B.)
***
Coucou belle plumette, Évidemment que j'ai envie de participer à cette œuvre rigolote. Tes écrits me stimulent, car ils me font me questionner sur l'art, sur le monde, sur moi... (Geneviève R.)
***
Je n'ai pas pu lire la pièce jointe... Est-ce que ça fait partie du projet ? Je m'attends à tout avec toi. (Martine M.)
***
OK j'adhère au projet, j'adore ce genre de choses !!! qui met un peu de piment dans la routine quotidienne. Je vais donc suivre les instructions... (Cathy P.)
***
Le thème m'intéresse et colle à mes préoccupations. (Laure D.)
***
Eau d’île darling, Je ne crois pas que j’aurai le temps de me prêter à ta facétieuse critique de notre société. Mais je veux bien recevoir tes vanités. (Denis C.)
***
J'étais en train de ranger mes affaires dans ma vanité quand je me suis dit que je ne comprenais pas bien la procédure pour rejoindre ta performance. Tu m'expliqueras de vive voix. J'avais le livre de Thackeray "Vanity fair" au programme de mon certificat d'Anglais lettres étrangères... il y a belles lurettes, mais c'est tellement bien ! (Anny C.)
***