La démarche

L’idée est, par une approche artistique et sociologique, autant sur le plan social que sociétal, de questionner les vanités contemporaines, le caractère éphémère des choses, voire la futilité des préoccupations humaines.

Toute ressemblance avec des personnages ou des faits réels n'est que fortuite.

Quelques références : les vanités, les cabinets de curiosités, les ready made, Christian Boltanski, Sophie Calle, Claude Lévêque, Martin Paar...

mercredi 18 mars 2015

Détecteurs de fumisteries, Vanité n°1504

Alors que les passions passent d’ébaubissades en effarades, Anne Hecdoth évente les pasquinades défectueuses de l'inflation législative et actionne l'avertisseur d'alarmes : comment prévenir les têtes brûlées quand son œuvre partira en fumée ?
***
Merci de bien vouloir me désinscrire de votre liste. Cordialement (Marie K.)
***
Peut-on être encore "fumasse", alors ? (Clotho G.)
***
Intéressant ! Mais comme je n'ai qu'un carré blanc sur fond blanc… mais sans pourtour…, je ne sais même pas s'il y a quelque chose. Je nage dans le fromage blanc. À moins que ce ne soit une fumée blanche… Mais alors quel est l'heureux élu ? (Vincent L.)
***
Réponse à Vincent L.
Que vois-je ! Monsieur papote ici de propos pas pâles. Installez plutôt votre détecteur, il n'y a pas de fumée sans feu ! (Luc L.)
***
Fumer pue ! Fumer tue ! (Marie-France D.)
***
Fumier nous fûmes ! (Odile C.)
***
Et quel fumet ! (Marie-France D.)
***
Désinscription, merci (Marc S.)
***
Il n'y a pas de fumette sans Feue. (Juliette C.)
***
Cela est une fumante bouffonnerie. J'ai peur que vos clients ne partent en fumée avant vos œuvres. (Luc M.)
***
Il y a les détecteurs de fumée.............................!!!! (Eckate L.)
***
Sujet brûlant.... (Hécate)
***
Je me demande ce qu'est la fumée dans ce fog européen. (Magali M.)
***
Avec l'interdiction des klaxons en ville, le bruit du folklore manquait aux législateurs... Alors, ils ont imposé le détecteur de fumée pour meubler le silence et sauver les meubles... (Evelyne M.)
***
Ffffff.... (Heurv')
***

vendredi 6 mars 2015

Fiction, Vanité n°1503

Toquée de tsundoku et de sudoku mais pas encore d'hectoc, in ictu oculi, Anne Hecdoth excelle en discours court sur l'impact actuel des ectoplasmes discount ad hoc. Si cette jactance n'est pas une équation fictive du toc hic et nunc, c'est quoi le hic ?
***
Merci pour votre message. Je suis en congé jusqu’au 9 mars et aurai un accès limité à ma messagerie pendant cette période. J'essayerai de traiter les messages les plus urgents pendant mes congés et répondrai aux autres à mon retour. Merci pour votre patience et votre compréhension. (Christophe D.)
***
Ah ben non alors, je ne suis pas d'accord du tout. Cela dit, je suis allé sur http://hectoc.com/ et il m'a fallu 10 mn pour faire le premier. Je vais imprimer ça et occuper mes 4 heures d'avion vers Kin la belle. Best, (Heurv')
***
Et les toqués du bilboquet ? (Clotho G.)
***
Arrêtez ! J'ai le hoquet ! (Marie-France D.)
***
Et chèques et mate et toc ! (Juliette C.)
***
Ah la vanité du jeu : tout est pratiquement faux ou déformé dans cet article...
(Eric D.)
***
Tu éructes ! Et le sourire naît... (Anne G.)
***
Tic Tac Tic Tac prise de tête, prise de temps (Marie-Hélène F.)
***
Toc toc, coucou
Bric-à-brac, jeux pipés
Micmac, fric-frac
Pique, tiques et puces
Échec, tic, tac, toc
Mat !
(Luc M.)
***
Il y a toujours de la place pour mes amies chez nous ! (Martine D.)
***
Te fais pas seppuku illico ô kolkombet kamikaze... tes katalogues ikonoclastes sont les estampes de cet estanko... (Marie-Hélène B.)
***
Que le grand Hic me hoque ! (Denis de L.)
***