La démarche

L’idée est, par une approche artistique et sociologique, autant sur le plan social que sociétal, de questionner les vanités contemporaines, le caractère éphémère des choses, voire la futilité des préoccupations humaines.

Toute ressemblance avec des personnages ou des faits réels n'est que fortuite.

Quelques références : les vanités, les cabinets de curiosités, les ready made, Christian Boltanski, Sophie Calle, Claude Lévêque, Martin Paar...

lundi 27 juillet 2009

Boîte aux lettres, Vanité n°0930

Très terre à terre devant la boîte vide fraîchement installée chez Mamy, Anne Hecdoth médite sur les conséquences possibles d’un « malaise » médiatisé. Irons-nous aux urnes cette année ?

Je suis très émue par celle qui va de sa maison à sa boîte aux lettres chercher son courrier. Itinéraire du passé, rituel plein d'espoir : « Et si je recevais la lettre tant espérée ? ». Amélie Poulain l'a bien compris qui glisse la fameuse lettre d'amour dans la boîte de son ami... Avez-vous remarqué la fente ? Ô Freud qu'en dis-tu ? (Anny C.)

Je crois que ce n'est pas la principale préoccupation à l'heure actuelle. Pourquoi ? Parce qu'on nous prend assez pour des gogos : je préfère attendre, comme mamy, les cartes postales envoyées par les parents et amis. (Gisèle A.)

J'ai complètement déconnecté pendant 3 semaines et donc mon avis sur ce sujet à réflexion va s'en ressentir. Pour le moment, la seule idée qui me vient c'est bravo à Anne pour avoir assorti ses espadrilles aux pélargoniums de Mamy !!! (Cathy P.)

Moi aussi, je suis très émue par cette vieille dame qui porte toute son attention sur la boîte aux lettres. Pense-t-elle vraiment à une lettre d'amour ? ou à son mari qui ne lui en écrira plus mais qui aurait trouvé l'idée de la boîte aux lettres, toute proche de l'entrée, à hauteur de main et proche du regard, fort pratique.
Des mains, magnifiques, un chignon superbe, le dos légèrement voûté des femmes qui ont aimé jardiner, elle semble remercier son fils de lui rendre la vie plus facile. Le malaise sera évité. Le rêve continue. M'écrira t-il ? (Elizabeth C.)


lundi 20 juillet 2009

Rosette, Vanité n°0929

Misère et décadence… Anne Hecdoth trouve que le niveau baisse : on estime que même en faisant des erreurs de calcul, 88% des bacheliers auront un jour la rosette. Leurre ou prétention ?

Chère Anne, normal que 1,5 + 1,5 fasse 2,25 car il faut tenir compte que dans le sachet de droite des tranches de rosette ont disparu probablement victimes d'artistes qui seront rattrapés par le cholestérol s'ils continuent à s'empiffrer en dévorant la pitance des travailleurs. (Pierre B.)

C'est bien vrai, chère Anne : "Notre jeunesse (...) est mal élevée, elle se moque de l’autorité et n’a aucune espèce de respect pour les anciens. Nos enfants d’aujourd’hui (...) ne se lèvent pas quand un vieillard entre dans une pièce. Ils sont tous simplement mauvais." - "Je n’ai aucun espoir pour l’avenir de notre pays si la jeunesse aujourd'hui prend le commandement demain, parce que cette jeunesse est insupportable, sans retenue, simplement terrible." - "Notre monde a atteint un stade critique. Les enfants n'écoutent plus leurs parents. La fin du monde ne peut pas être très loin" - "Cette jeunesse est pourrie depuis le fond du cœur. Les jeunes gens sont malfaisants et paresseux. Ils ne seront jamais comme la jeunesse d'autrefois. Ceux d'aujourd'hui ne seront capables de maintenir notre culture" - Précisions : La première citation est de Socrate (470-399 av. J.C.), la deuxième d'Hésiode (720 av. J.C.), la troisième d'un prêtre égyptien (2000 av. J.C.) et la dernière vieille de plus de 3000 ans a été découverte sur une poterie d'argile dans les ruines de Babylone. Signé Anny CHAMPOLLION... (Anny C.)

J'adore le coup de la rosette... (Béatrice L.)

lundi 13 juillet 2009

Icare, Vanité n°0928

Enfin libre, Icare se grise… et fonce à toute berzingue dans le gris du ciel que transperce le flash aveuglant du radar cyclopéen.

Vingtième heure du jour. Le premier crash de l’humanité se prépare… Tout sera mis en œuvre pour connaître les causes exactes de l’accident :

- conduite en état d’ivresse ?

- excès de vitesse ?

- responsabilité du fabricant de l’ampoule à incandescence astrale, économique & écologique, bonne pour la planète à ce qu’on dit mais cancérigène pour l’homme paraît-il ?

- vanité ?

- erreur humaine ?

- fureur divine ?

- autre ?

- sans opinion ?



Réponse à des trucs ineptes, insensés, d'une inutilité flagrante, délire verbal, sans application dans notre vie, n'importe qui peut s'amuser aux Vanités d'Anne Hecdoth !!! (voir plus loin) Et alors, on fait quoi avec ? Ces sarcasmes nous aident-ils dans notre quotidien ? Ou est l'éthique, la morale suprême qui fait progresser chacun de nous ? Où est le message que tant de mails sont censés sustenter ? Tu veux un délire de n'importe quoi, un délire sur n'importe quoi ? Je t'éviterai le papier toilette et la nouvelle couleur des cheveux de la voisine, je te parlerai de ma fille venue d'ailleurs… Enfin Icare se Brise, enfin son regard cyclopéen transperce le flash et regarde au-delà. Pas d'ivresse, pas de responsable, pas de faute, jamais de faute !!!!!!!!!!!!!!!!Divine? Tout est divin, elle est divine parce qu'il en est ainsi, de ma divinité et de celle de tous les êtres que nous divinisons, cela est notre devoir. ENCORE : Icare fume, Anne, amorphe, n'ose pas, n'ose plus, n'a jamais osé... Fumicar, carquoi, indien, tiens le crash de quoi ? Quoi et toi, toi et moi, moi pas lui, lui et quoi, quoi et nous, nous et l'autre, l'autre et encore core, core, core..... ET puis il y a les mots : l'intégrale de la symbiose concernant l'orthodoxie d'un oxymore inepte dans un océan de paramécies ventriloques... OK bon, et après ??? (Emmanuel V.)

Et quid de l’intelligence de l’homme ? (Sophaïe M.)

On ne saura jamais, il n'y a pas de boîte noire. (Gisèle A.)

J'hésite entre "conduite en état d'ivresse" (ivresse du grand air, de la performance, du rêve impossible enfin réalisé.....) et "vanité" (puisque c'est le sujet du devoir…). Allez, je choisis le premier, c'est plus sympa !!! (Cathy P.)

Anne, ma chère Anne, tes questions me plongent dans le doute le plus profond : qui ne se brûle les ailes du désir ne connaît pas le flop d'Icare lors de son atterrissage forcé dans la mer de l’inconscient... La véritable chute de la légende est la suivante : arrivant sur les eaux, Icare prit un coquillage et téléphona à Dédale pour lui demander : "Papa c’est loin l'Amérique?" - "Tais-toi et nage", lui répondit froidement celui-ci. (Anny C.)

lundi 6 juillet 2009

Palmes, Vanité n°0927


Anne Hecdoth sonde le mystère du sac jaune: les palmes donnent-elles l’immor-talité ?


Réponse en peinture avec L’Habit vert et Simone l’immortelle de Christophe Curien, peintre figuratif contemporain. (Anny C.)

Bien sûr si ce sont des palmes académiques, évidemment !!! (Cathy P.)

Pour espérer (pourquoi pas) à l'immortalité, faut savoir nager en eaux troubles. (Gisèle A.)