La démarche

L’idée est, par une approche artistique et sociologique, autant sur le plan social que sociétal, de questionner les vanités contemporaines, le caractère éphémère des choses, voire la futilité des préoccupations humaines.

Toute ressemblance avec des personnages ou des faits réels n'est que fortuite.

Quelques références : les vanités, les cabinets de curiosités, les ready made, Christian Boltanski, Sophie Calle, Claude Lévêque, Martin Paar...

jeudi 30 janvier 2014

Vigilance, Vanité n°1404

Que croit-on qu'est une C.R.U.E. qui croît ? C'est la question que pose Anne Hecdoth portant sa croix et constatant l'incroyable débordement dont sont victimes ses acolytes anonymes. Mais elle a décidé de faire partie de la majorité silencieuse et elle se tait. Elle se tait et elle le dit !
***
Besoin d'un choc (oh là !) de simplification ? (Marc V.)
***
et comment fait on pour ne plus recevoir ces imbécilités ? aucun lien de désabonnement , c'est illégal! (Muriel N. de B., Professeur de Littérature et Civilisation Française, Université de Sorbonne Paris IV)
***
Vieux singes,
vieux sages,
adieu mademoiselle,
adieu "bon père de famille",
adieu veaux, vaches et Choron,
Cavanna a cassé sa pipe...
(Sébastien M.)
***
L'eusses-tu cru cher J. Croix ? (Juliette C.)
***
C’est le bureau d'Hervé ? (Sofaille)
***
Attention, C.R.U.E.* en cours !
Consultation pour le Rapprochement des Utopistes Epicuriens.
***
J'ai lu le sympathique mail que t'a adressé la prof de la Sorbonne avec la belle faute d'orthographe : non seulement elle est grossière, mais illettrée en plus !! ;-)  Ce matin, j'écoutais l'interview d'une romancière (je ne la connais pas) qui écrit apparemment très bien et qui a dit : "UN espèce de pressentiment" !! Par contre, son discours était très modeste. (Cathy P.)
***
Le simple fait, pour tes collègues, de te voir prendre la photo dans ton bureau, te dédouanera de tes malencontreux débordements... Connais-tu Cadillac ? (Camille B.)
***
Mais si Jessica dit "Yack", elle sait pas faire Harry... (Odile C.)
***
Panser/classer, aurait pu dire Perec (la dispArition... Ah ! Ah !) (Marie-France D.)
***

mercredi 22 janvier 2014

Notoriété, Vanité n°1403

Sans avouer qu'elle est la moins connue des artistes inconnus et qu'elle se ment et se manque à elle-même, Anne Hecdoth demande de ses nouvelles. Combien de rosiers avortent avant d'avoir parfumé ?
***
Chère Anne Hecdoth,
Comme tu m'en demandes, voici quelques nouvelles de toi :
Tu nourris tes souvenirs comme des enfants chéris (jolie chaise de bébé...)
Tu as la nostalgie de tes  courses en mer (choupinette la maquette)
Tu as sûrement quelque amant planqué dans ton armoire (d'origine indiscernable, l'amant aussi probablement)
Tu devrais arroser tes plantes (je sais que Vilmorin est un de tes sponsors)
Tu es plus sexy que Velazquez (mais tu n'as pas sa belle moustache)
Je suis contente de savoir que tu es bien chauffée... (Marie-Hélène B.)
***
Un vanité comme on les aime, simple et efficace. Une belle image, un beau texte, comment ne pas désespérer ? Bravo ! (Jacques B.)
***
Vous voulez donc qu'on coure l'épine. (Juliette C.)
***
Silence
- « Nommez-moi un artiste ! »
- « Picasso ! » Taux de notoriété spontanée
- « Connaissez-vous Picasso ? »
- « Oui ! » Taux de notoriété suggérée
- « Nommez-moi une fleur !»
- « Une rose ! »  Quelle spontanéité !
- « Ça sent quoi la rose ? »
 … silence…
un parfum de silence, un de ceux qui ne se laisse pas dire avec des mots… à moins que ceux-ci soient notoirement inconnus…
- «  Combien de rosiers avortent avant d’avoir parfumé ? »
… silence… (Benoît D.)
***

jeudi 16 janvier 2014

Pot-pourri, Vanité n°1402

Étant (mon dieu !) données la pression atmosphérique s’exerçant, de manière politiquement incorrecte, sur les boutons de braguettes magiques et la vitesse du vent par rapport au trottoir couvert d’excréments extrêmement explosifs, Anne Hecdoth déclare que le bruit des vagues recouvrant celui des flots empêche le menu fretin de réfléchir dans l’eau et que, lorsque la mer bouillira, il cuira. Qu’est-ce qui, pour la société, est vraiment important ?
***
Je suis absente du bureau jusqu'au vendredi 17 janvier inclus. Je  prendrai connaissance de votre message à mon retour. (Marie M.)
***
Seulement un bon verre de VAIN ! Sur ce, je m'en vais bosser. (Juliette C.)
***
Serait-ce là le portrait d'un vain vieux Françouais (attribuable à Hans A.H. Holbein), qui, à défaut d'être ébouriffant, serait ébouriffé ? (Vincent L.)
***
Etant (mon dieu) donnée ... ou Etant (mon Dieu) donnée ? Oui, je suis d'accord, ici dieu ne mérite pas la majuscule. (Dominique P.)
***
Il fut un temps où l'important c'était la rose ! À peine croyable… n'est-ce pas Gilbert ?
P.S sans importance aucune :
Choisissez des roses très ouvertes et les plus odorantes de votre jardin pour en retirer les pétales.
Coupez quelques boutons de roses que vous garderez entiers.
Étalez vos pétales sur du papier absorbant.
Les faire sécher dans un endroit sec, aéré et sombre pendant une semaine, remuez chaque jour.
Prenez votre coupelle. Ajoutez vos pétales et vos boutons de roses ainsi que quelques gouttes d'essence naturelle de rose. Et voilà votre pot-pourri est prêt ! (Benoît D.)
***
Jean Sébastien Bach ? (Sébastien M.)
***

vendredi 10 janvier 2014

Facebook, Vanité n°1401

La crise souffle ses 5 bougies et des poussières et celle de l'amitié se porte bien. Par principe de précaution drastique contre l'anthropotechnique aliénante du tout-à-l'ego des goûts pour la réalité augmentée, Anne Hecdoth comptabilise ses amis virtuels théoriquement pléthoriques sur la plateforme du réseautage à l'âge de raison. Mais faut pas pousser !
Comment expliquer les dysfonctionnements IRL qui conduisent au  vide ?
(Copyright : Heurv')
***
Après notre retour de Guadeloupe fin novembre et notre TDF (tour de la famille ) de décembre,  "Martine fait le TDM" (tour du monde ) par l'hémisphère nord (canal de Panama et de Suez). On vous souhaite un bon 1er quadrimestre 2014. Amitiés des 5 continents ! (Nous)
***
Désolé, mais je ne fesse-bouc pas, vieux bélier — non, scorpion — que je suis. Excellente année à vous.  (Vincent L.)
***
Moondog !
Lament I Bird's Lament (Sébastien M.)
***
La fesse va au facebook comme l'ego va à l'égout. (Juliette C.)
***
Belle année à vous IRL -sans book of faces for me- (un peu d'ego ça sert, trop d'ego ça serre)... (ella)
***
L'ami… FB
Un clic et je suis ton ami…
parmi les tiens et combien sommes nous ?
Cent ? deux cents ou bien le double ?
+ encore ?
… ta photo de profil : j'la like trop !
cinq cents ou bien mille ? 
Irréel IRL mais… les amis de mes amis sont mes amis !
cinq cents ou bien mille, oserais-je un poke ?
… tes photos, toutes de face : j'les share !
… et ton mur, l'ami : j'm'y colle !
… et tfk ?
… et tu m'fais un smiley !
… et j'te réponds… mdr !
Tes albums : tu m'y identifies et j'aime !
Ton journal : j'm'y abonne et je commente !
Tes événements : tu m'y invites, je participe et je partage !
Un clic et C pour la vie… l'ami !
Pour la vie ?
Mais l'ami, "T ki twa" ? (Benoît D.)
***