La démarche

L’idée est, par une approche artistique et sociologique, autant sur le plan social que sociétal, de questionner les vanités contemporaines, le caractère éphémère des choses, voire la futilité des préoccupations humaines.

Toute ressemblance avec des personnages ou des faits réels n'est que fortuite.

Quelques références : les vanités, les cabinets de curiosités, les ready made, Christian Boltanski, Sophie Calle, Claude Lévêque, Martin Paar...

dimanche 22 juin 2014

Intermède, Vanité n°1420

Régulièrement interrompue par d'interminables intermittences intermédiaires d’intervalles intercalés entre deux entre-deux vides mais pleins d'interstices, Anne Hecdoth, interdite et interloquée, s'interroge sur l'interprétation des interactions intérieures qui l’interpellent. Comment gérer l'urgence ?
***
Gérer l'urgence : aucun intérêt.... (Eric D.)
***
L'important, c'est la Rose. Interroger la Rose ! (Marie-France D.)
***
Comme les intermittents du spectacle :
http://www.paroles-musique.com/paroles-Anne_Sylvestre-La_Java_Des_Assediques-lyrics,p64523
(Anny C.)
***
D'intermittence, point.
D'urgence, point.
Rien que d'entre-deux vides,
Rien que d'interstices, plein.
La solution ci-joint*.
Tout cordialement. (Vincent L.)
* Pile d'un pont de campagne construit par l'U.S. Army en 1944 :
***
Entre nous, il est temps de nous intercaler un petit interlude ! (Juliette C.)
***
Alors je ne sais certes pas comment gérer l'urgence mais toi tu procrastines ....hi hi hi !!! (Cécile B.)
***
Entre deux

«La vie se tapit dans les interstices de chaque cellule vivante» (Whitehead, Processus et réalité, une philosophie des interstices, 1929)

Elle : ... plutôt l'alpha, 
Lui : ... plutôt l'oméga,

Elle et lui (entre eux) : ... entre nous, vous voulez qu'on vous dise ?

Elle : ... plutôt la terre, 

Lui : ... plutôt le ciel, 

Elle et lui (entre eux) : ... un silence... elle reprend :

Elle: ... plutôt Venus, 

Lui: ... plutôt Mars,

Elle et lui (entre eux) : ... entre nous, l'alignement des planètes…

Elle : ... plutôt cette eau, 

Lui : ... ou bien cette autre, 

Elle et lui (entre eux) : ... là, c'est toi qui décides!

Elle : ... plutôt le chien, 

Lui : ... plutôt le loup,

Elle et lui (entre eux) : ... tu vois, tu obscurcis toujours tout!

Elle: ... plutôt ce chat
Lui: ... que son alter ego,
Elle et lui (entre eux) : ... entre nous, les entrechats ...
Elle : ... plutôt la vie ! 

Lui : ... plutôt la vie ! 
Elle et lui (entre eux et nous) : ... entre vous et nous, la vie, il y a urgence !
***
C'est mort ici ! Ça fait baisser les statistiques ! (Odile C.)
***

lundi 9 juin 2014

Opération fortitude, Vanité n°1419


Depuis que des garde-fous à lier débarquent sur les plages de la norme en diables hâbleurs, Anne Hecdoth, agacée, remarque les marques contradictoires des dérives libertaires et de la dystopie bornée aux conséquences négatives ouvrant des brèches sur la voie de la liberté de ses choix. Si ce n'est vraiment pas sympa, comment échapper aux autoritarismes antipathiques des diktats sociétaux aux tendances contradictoires ?
***
Ce rare et magnifique coffret de collection, que l'on peut encore se procurer pour la modique somme de 20€, contient un film vidéo couleur de 70 minutes avec des documents d'archives, la réédition du guide historique et touristique de 1947 "Voie de la liberté" (192 pages) et le fac-similé de la carte Michelin n°105 de 1947 sur laquelle figure le voie de la Liberté ouverte par les forces alliées en 1944.
Réalisé par Jacques Barbe en 2004, il commémore les 50 ans du Débarquement.
Le film, abondamment illustré d'images d'archives, raconte, sous forme de road movies, l'histoire d'un jeune Américain parcourant, avec une jeep d'époque, la route empruntée par son grand-père, mort et enterré à Bastogne 50 ans plus tôt.

Depuis 1947, cette route s'appelle symboliquement "la voie de la Liberté". Imaginée par Guy de la Vasselais en hommage aux forces de Libération, notamment la IIIe armée du général Patton et la IIe D.B. du général Leclerc, elle demeure un mémorial unique au monde.
Longue de 1146 Km, de Utah Beach (Normandie) à Bastogne (Belgique), elle est balisée par des bornes créées par l'artiste François Cogné.

Tout au long de son périple, le jeune Américain rencontre acteurs et témoins de la guerre, qui lui conte la grande et la petite histoire. Dans son carnet de voyage, riche en portrait d'hommes et de femmes, apparaissent : Juliette et Georges qui devaient se marier le 6 juin 44 à Sainte-Mère-l'Eglise ; Norman dont le char finira le même jour au fond de l'eau ; Horst, militaire allemand engagé à 16 ans ; Georges, garde du corps du général Leclerc ; André, résistant luxembourgeois, enrôlé d'office dans l'armée américaine ; et tant d'autres encore...
Avec ces témoignages émouvants, quelques fois cocasses, toujours terriblement humains, le jeune Américain va découvrir la réalité de la guerre. Ce voyage, passionnant bien que douloureux, le rapprochera de ce grand-père qu'il ne connaissait qu'au travers de son imagination d'enfant. (ICC Production)
***
J'espère que nous échapperons au jour le plus con. (Vincent L.)
***
C'est quoi toute cette pub ? (Juliette C.)
***
Euh, je voudrais bien commander ce coffret mais où écrire pour se procurer ce document ? (ella)
***
Les gardes fous à lier débarquent sur les plages ? Je ne sais pas ce que la norme en dit, mais moi je ne suis pas loin de penser que les utopies de l'alibi-ration ont viré effectivement à la dystopie. (Dominique P.)
***
Voies
Certaines, bibliquement, restent impénétrables, puissent celles de la liberté ne jamais être impraticables !
***

mardi 3 juin 2014

Voilà-voilà, Vanité n°1418

Défiant le mouvement frénétique de l'horloge capricieuse qui définit la réalité, s'accélère en diminuant l'espace du temps vacant et la dépasse, Anne Hecdoth s’essouffle dans une sensation vertigineuse d'enfermement dont la formulation fait sa marotte et la spécificité de ses repères limités. Puisqu'elle n'abdiquera pas et qu'il faut tant d'énergie pour faire du vent, par quel moyen ses activités peuvent-elles encore se rencontrer ?
***
Tu es tombée du lit ? (Régine V.)
***
Ça crisse ça scie-llonne la nappe du temps, ça risque la chute originelle ! (Anny C.)
***
Ah! Le modernisme... Don Quichotte est enfin motorisé ! (Juliette C.)
***
Le moyen terme ? (Marie-Christine M.)
***
Vol au vent ! Vol au vain ! (Marie-France D.)
***
C'est pas drone du tout ! (:-)erv')
***
Vol à voile
mon vol à moi
vois-le
… m'envole et m'Icare un peu
***