La démarche

L’idée est, par une approche artistique et sociologique, autant sur le plan social que sociétal, de questionner les vanités contemporaines, le caractère éphémère des choses, voire la futilité des préoccupations humaines.

Toute ressemblance avec des personnages ou des faits réels n'est que fortuite.

Quelques références : les vanités, les cabinets de curiosités, les ready made, Christian Boltanski, Sophie Calle, Claude Lévêque, Martin Paar...

dimanche 21 juin 2015

Bascule, Vanité n°1508

Situant la tendance biomorphique dans le temps giratoire, Anne Hecdoth bascule de passerelles en interactions même le dimanche. Mais, si l'éternité dépend d'une heure, combien en passe-t-elle à peigner la girafe au lieu de peindre des éléphants et faire le buzz pour le projet Grandeur nature ?

***
Peigner la girafe pour tuer le temps ou peindre l'éléphant pour gagner tant... Il faut choisir ! (Marie-France D.)
***
Moi j'aurais bien une idée... :-D (Régine V.)
***
Eh eh ! Clin d’œil sympathique... Merci Odile de ton soutien fidèle ! (Damien C.)
***
Merci de me retirer de votre liste d'envois. (Elodie V.)
***
...A défaut d'éléphants, pour votre plaisir...



Bretagne, avril 2015
(Luc M.)
***
Ne manquerait-il pas le siège !?!... à moins que... (Cathy S.)
***
Bref, Anne Hecdoth tourne plus en rond qu'elle ne bascule... (Clotho G.)
***
Mais il a une tête en or ce girafon ! (Marc V.)
***