La démarche

L’idée est, par une approche artistique et sociologique, autant sur le plan social que sociétal, de questionner les vanités contemporaines, le caractère éphémère des choses, voire la futilité des préoccupations humaines.

Toute ressemblance avec des personnages ou des faits réels n'est que fortuite.

Quelques références : les vanités, les cabinets de curiosités, les ready made, Christian Boltanski, Sophie Calle, Claude Lévêque, Martin Paar...

dimanche 26 octobre 2014

Opération outremer, Vanité n°1426

Au-delà du temps hermétique étroitement comprimé dans le tohu-bohu de sa pensée cryptographiée, Anne Hecdoth fait émerger sa matière étrange pourvue d'une laborieuse finitude de l'espace confiné qu'elle quadrille. Puisqu'elle a tant d'ouvrages issus de son abondante créativité à divulguer, quand s’assoira-t-elle sur l'obsolescence de son œuvre temporisée ?
***
Je suis absent jusqu'au mercredi 29 au matin. A bientôt (Gildas M.)
***
Quoi penser ? (Jean-Paul S.)
***
Heu, c'est compliqué, l'art n'est jamais obsolète, il faut toujours créer, ne serait-ce que dans son jardin, en associant objets et idées, pour se mettre en accord avec le présent. Le reste il vaut mieux le jeter ; ainsi on s'asseoit sur le passé. (Evelyne M.)
***
C'est bath, ce bazar à Saint Barth ! (Juliette C.)
***
Anne, range ta chambre !!! (Darius)
***
Je ne souhaite plus recevoir vos envois, merci de me désinscrire de votre liste. Cordialement (Christelle C.)
***
Très chaotique tout ça, en outre... (Hécate)
***
Je ne sais pas quad(r)ire, ni à quad rime auteure (Marc V.)
***