La démarche

L’idée est, par une approche artistique et sociologique, autant sur le plan social que sociétal, de questionner les vanités contemporaines, le caractère éphémère des choses, voire la futilité des préoccupations humaines.

Toute ressemblance avec des personnages ou des faits réels n'est que fortuite.

Quelques références : les vanités, les cabinets de curiosités, les ready made, Christian Boltanski, Sophie Calle, Claude Lévêque, Martin Paar...

mardi 27 mars 2012

Apparence, Vanité n°1213

Se posant en chercheuse qui trouve et  d’apparence pas très catholique, Anne Hecdoth critique sans pitié le crétin syncrétique patenté d’apparence impie dont l’impéritie apparaît impitoyablement apparentée à l’apparition d’une pietà cathodique. Si l’enjeu éthique des appâts rances donne aux caméras un aspect sibyllin, comment résister à l’appel des amalgames vides de sens ?
***
Je savais bien qu'un jour vous nous serviriez le Vain de messe en technicolor. (Juliette C.)
***
Alvetz, que aprenni  ! Diu es un estatua a la television !! (Sébastien M.)
***
Eh oui, je me posais justement la question. Comment résister ? Saperlipopette ! Comment résister ? (Heurv')
***
Dieu quel Capharnaüm ! (Anny C.)
***
Quand la piété est sans merci ni pitié, elle façonne tous les fantômes dont s'abreuvent les dieux et les esclaves. (Hécate)
***
Quel charabia ! "Volapuk", dirait Villiers de L'Isle-Adam. Et le souvenir littéraire de cet autre : "Se te sabir Ti respondir Se non sabir Tazir, Tazir Mi star Mufti Ti, qui star ti Non interdir Tazir Tazir" (Molière, le Bourgeois gentilhomme), et toi, bourgeoise gentille dame..... (l'Artis'Anne)
***
La chair est triste et j'ai vu tous les films ! (l'ambuleuse)
***
Comment, comment ? mais pardi en ayant l'apparence d'un/d'une agnostique ! (ella)
***
Ce que tu fais là porte un nom : du SPAM. Merci de cesser cette pratique. (Le Poireau via Twitter)
***
Anne Hecdoth part en spam tandis qu'à La Havane l'oeil du vatican scrute l'oreille du parti. (Marc V.)
***
Mieux vaut un amalgame vide de sens qu'une bonne rage dedans. (Dr. Malo C.)
***

lundi 19 mars 2012

Insurrection, Vanité n°1212

En leader de faux-semblants écarlates, Anne Hecdoth s’insurge contre  les gros chiens écrasés qui fleurissent comme des cerisiers en période électorale et exprime ses désaccords déviant en saines colères.  Comment résister au mal dominant ?
***
Je n'ai pas de remède à vous proposer mais par contre j'ai votre parapluie ; je vous promets de le customiser en rouge Ferrari avant de vous le renvoyer. (Juliette C.)
***
Eh... Vainement ! (Heurv')
***
J'aime ce mélange coloré de rouge et légèrement décalé. (PensezBibi via Twitter)
***
On est pas des B…  
ça c'est ben vrai alors, 
nous on est des ours !
et vive les chevaux de feux
Hein Zo (Jacques B.)
***
Pour qui, comment quand et pourquoi ?
Contre qui ? Comment ? Contre quoi ?
C'en est assez de vos violences.
D'où venez-vous ?
Où allez-vous ?
Qui êtes-vous ?
Qui priez-vous ?
Je vous prie de faire silence.
Pour qui, comment, quand et pourquoi ?
S'il faut absolument qu'on soit
Contre quelqu'un ou quelque chose,
Je suis pour le soleil couchant
En haut des collines désertes.
Je suis pour les forêts profondes,
Car un enfant qui pleure,
Qu'il soit de n'importe où,
Est un enfant qui pleure,
Car un enfant qui meurt
Au bout de vos fusils
Est un enfant qui meurt.
Barbara (Marc V.)
***
Votre œuvre me semble appréciable. (Josée d'A. via Twitter)
***
Les prunus explosent... (Hécate)
***

lundi 12 mars 2012

Diversion, Vanité n°1211

Pour rattraper ses boulettes, Anne Hecdoth ne touche pas une bille mais elle se demande si l’on peut désambiguïser la frontière entre « qui vole un œuf vole un bœuf » et « qui tire une bille tire une bombe ». Comment faire diversion et esquiver le débat sur les vrais faux innocents ?
***
Femme ou enfant tu ne frapperas pas, même d’une plume. That’s the answer. (David-Emmanuel L.)
***
Une bille n'est-elle pas une sorte de boulette qui d'autre part manque au boeuf ? (Heurv')
***
Eventé, déventé, le Venet ! Bise-billes au gré du vent ! Passera ? Passera pas ? Paperasses ! Tout passe ! VANITAS ! (mfd)
***
Malheureusement agir comme une autruche peut nous rendre idiots, par le fait même que certains s’efforcent de ne pas voir celui qui nous menace. La politique de la peur fait, hélas, toujours recette. C’est avec des petites phrases que certains ont provoqué de grandes guerres. De petites phrases sur l’ « Etranger » permettent de cacher les véritables raisons de la crise financière. Pour les fascistes « l’étranger » n’est qu’un matériau pour les objectifs sanglants du pouvoir. (La bête humaine)
***
Tu m'amuses bien !  (Martine D.)
***
Vous avez détourné un couloir ou contourné un billard ? (Juliette C.)
***

lundi 5 mars 2012

Halal, Vanité n°1210

Ah là là ! Quelle farce ! Quelle tartufferie ! Abattue par les rituels de battage médiatique et par les étripages viscéraux des coqs de clocher, Anne Hecdoth a une grande ambition : faire enfin un discours où elle dit quelque chose… Elle propose un débat sur la poutine éruptive aux tricandilles embolisées à 64%. Comment distinguer le spirituel du temporel ?
***
Voilà bien les premières lignes intelligentes que je lis sur ce sujet con-sidéral. Une question plus futile se pose : comment abattrons-nous sarkubu et sa commère lapine?
- halal comme le commande Herr Allah ?
- kärcher en se grattant sous la kippa ?
- à la hollandaise noyés au préalable dans une sauce rose ?
- à l'étouffée dans un mélenchon ?
Quelle que soit la méthode, les viandes abattues ne seront consommables que dans un plat longuement mijoté du genre haggish, par exemple. (ledif trocas)
***
Mercredi matin ??? C'est périmé, non? Qu'en disent les services de l'hygiène? (Heurv')
***
Halalal !  Que de tripatouillages ! (Vincent L.)
***
Birk ! (Anny C.)
***
Il ne faut pas jouer avec la nourriture ! (David-Emmanuel L.)
***
Faire la part... des anges ! (Marie-Christine M.)
***
C'est un sujet explOSzif ! (Juliette C.)
***
Tu sonnes le HALLAL-i en somme ? (l'Artis'anne)
***
Effectivement, y a-t-il une traçabilité à la question spirituel versus temporel ? (ella)
***
C'est ainsi que j'imagine la tête de Saint Jean-Baptiste, quelques jours après la décollation ! Manquent les mouches ! Non ! Je ne goûterai pas à ce plat ! Je me demande ce qu'en pensera Gertrude ? (l'ambuleuse, mfd)
***
Ce qu'en pense Gertrude : "C'est pas de l'Art, c'est du Cochon !" (Gertrude)
***
Très os et sang... Très mode, de composer des tableaux avec de la nourriture... Mona Lisa en art-nouille déjà...:) (Hécate)
***
Euh... vaut mieux éviter le Kärcher sous la kippa quand même ! (Alain Y.)
***
Comment se fesse que certains ont des liens et pas d'autres ; c'est de la discrimination virtuelle manifeste ! (AnOSnymousse)
***
C'est un jour gras, l'assiette est pleine. Profitons de l'opportunité pour faire de l'art effet mère, en l'honneur de ce jour consacré à la "femme". Hélas, le concepteur en art éphémère est un artiste au revenu très modeste, contraint de se nourrir de ses créations... Les miettes restantes serviront à une autre œuvre, l'artiste en art éphémère n'aime pas gâcher. (Emile Zona)
***
Après plusieurs verres de bon vin de bordeaux, une toute petite portion de tricandilles et voilà le résultat : un beau vomis. J’ai obtenu le même résultat en regardant nos politicards s’étriper à la téloche mais sans rien manger. (La bête humaine)
***