La démarche

L’idée est, par une approche artistique et sociologique, autant sur le plan social que sociétal, de questionner les vanités contemporaines, le caractère éphémère des choses, voire la futilité des préoccupations humaines.

Toute ressemblance avec des personnages ou des faits réels n'est que fortuite.

Quelques références : les vanités, les cabinets de curiosités, les ready made, Christian Boltanski, Sophie Calle, Claude Lévêque, Martin Paar...

vendredi 21 février 2014

Tranche de l'art, Vanité n°1407

Ce que crée Anne Hecdoth, qui fait aussi du lard avec sa viande consciente socialisée, ne sert à rien mais il est essentiel qu'elle le fasse. Elle a l'ambition de renforcer l'idée que, pour les gens bons, l'art est superflu et que le superflu est un luxe. Sans rire, qu'est-ce qui embellit le décor de la vie ?
***
Je suis absent jusqu'au 24 janvier au matin. A bientôt ! (Gildas M.)
***
Les gens bons s'en payent une tranche ! (Anny C.)
***
Mmmm… succulent jambon ! Tu aurais pu m’inviter à partager cette œuvre d’Art ! (David-emmanuel L., le fan intéressé… par l’Art)
***
C'est de l'Art ou du coach on ? (Marie-France D.)
***
Ce qui embellit le décor de la vie ?
Eh bien, Alchimie d'Intérieur, non mais ! (Camille B.)
***
Lard' on....... ! (Marie-Christine K.)
***
Dans le jambon, tout est bon, dans les bonnes gens, ce n'est pas sûr ! (Juliette C.)
***
Bacon
Où nous aurions pu disserter sur la très nécessaire inutilité de l'artiste. Bacon aurait peut-être nourri notre propos… (Benoît D.)
***
Sang rire ? Ce qui embellit le 'décor' de la vie, c'est la vie ! (Ella)
***
Ah vingt diou, ça c'est bon, j'arrive Anne, garde m'en un morceau, et tant pis pour le cholestérol, biz mdr (Bernard A.)
***
De l'art qui donne faim, ça c'est cool. (Heurv')
***
Vous ne fumez pas le lard en vain ! (Marie-France D.)
***
Jamón, jamón... (Marie-Hélène B.)
***

jeudi 13 février 2014

Darwinisme, Vanité n°1406

Morfondue, Anne Hecdoth gire à fond dans ses fonctions en évolution et réclame réparation du préjudice affectif que des millions de bouffons bas-de-plafond font subir quotidiennement aux fans des faons innocents. Mais, au fond, qui a tué Bambi ?
***
Merci. C'est extra ! (Francine G.)
***
Tout le monde n'est pas bon chic, bon genre... (Juliette C.)
***
Mais c'est scandaleux, tous ces animaux à poil ! (Marc V.)
***
C'est la faute à Disney. (Marie-France D.)
***
Les choses évoluent
Sed ut perspiciatis unde omnis iste natus error sit voluptatem accusantium doloremque laudantium, totam rem aperiam, eaque ipsa quae ab illo inventore veritatis et quasi architecto beatae vitae dicta sunt explicabo. Mais… à la relecture, je m'aperçois que les choses évoluent ! (Benoît D.)
***
Ces propos me dépassent. Aucune signification décelable. Si c'est le but recherché, bravo !
Darwin mit beaucoup de temps à surmonter sa formation de théologien avant d'opter pour ses observations. Sa longue réflexion fut très tourmentée. Les créationnistes doivent revoir leurs certitudes car la science approuve de plus en plus le Darwinisme.
Ma vanité est de me battre en écrivant des livres qui sont enracinés dans les tendances de notre époque. Le onzième et dernier en date (11/2013 ) est UN LONG DÉFI. Ils essaient tous de montrer, dissimulés dans une gangue de mensonges, les dérapages désastreux qui ne seront reconnus qu'à leurs effets sinistres accomplis.
Mais personne n'aime qu'on évoque un danger possible, voire probable, même certain. Il est interdit d'en souffler mot. De très graves sanctions, voire l'assassinat, peuvent être appliqués à ces dénonciateurs qui troublent la quiétude. Finalement, il est très dangereux d'évoquer un grand danger.
La vanité est aussi dans cette pensée dominatrice qui enfume, au profit immédiat d'une classe enivrée de satisfactions et d'idéologies. (Dr. François G.)
***
Anne, mea culpa : je t'ai fait faux bond, j'ai plein de bonnes raisons mais, néanmoins, je t'ai toujours lue et visitée ; je suis rentrée depuis 3 semaines seulement... (ANNE)
***
Out of africa ? (Jean-Maurice C.)
***

mercredi 5 février 2014

Écho, Vanité n°1405

Tandis que d'ores et déjà l'or a perdu le tiers de sa valeur forfaitaire, Anne Hecdoth se rengorge et se glorifie mordicus en son for intérieur de sa bonne fortune. Pas question pour autant de s'endormir sur ses lauriers ni sur ses OR : elle porte aux nues ses adorés ornements dorés d'oreilles en boucles élaborés par l'organe osseux le plus décalé du net. Qui ne connaît pas encore Gertrude ?
***
Bel hommage pendant ! Manifestement les 'artistes' ne connaissent pas que leur égo ; il leur arrive même de tenter d'être plus égaux que les autres. Mettez-vous bien cela dans le crâne. (Vincent L.)
***
J'en ai les os gourdes qui sifflent mais c'est tellement bon ! (Gertrude)
***
Certains prétendent avoir le troisième œil. Si j'en crois la photo, Anne Hecdoth a la troisième oreille, et son amie Gertrude le sait. (Marc V)
***
Quand je pense à Gertrude… (Benoît D.)
***
La nuit, Anne Hecdoth se fera une règle d'or : dormir sur ses deux oreilles, sans jouer aux osselets avec ses pendentifs ! Gertrude est une merveilleuse fileuse d'os. (Marie-France D.)
***