La démarche

L’idée est, par une approche artistique et sociologique, autant sur le plan social que sociétal, de questionner les vanités contemporaines, le caractère éphémère des choses, voire la futilité des préoccupations humaines.

Toute ressemblance avec des personnages ou des faits réels n'est que fortuite.

Quelques références : les vanités, les cabinets de curiosités, les ready made, Christian Boltanski, Sophie Calle, Claude Lévêque, Martin Paar...

jeudi 19 février 2015

Drone, Vanité n°1502

En admettant qu'un bidouillage manipulatoire permette une prise de contrôle paranoïaque d'un système compliqué détaillé en dix sections disséquées, Anne Hecdoth étudie la théorie des complots sur la fuite du temps et suggère une discrimination des signaux alarmistes dans des conditions de laboratoire. Elle poursuit sa leçon d'anatomie sans exclure la simultanéité des stratégies réalisables afin d'être en mesure de fournir des preuves empiriques pour confirmer la réalité du vide et identifier les impostures présumées.
***
Merci pour votre message. Je suis en congé jusqu’au 9 mars et aurai un accès limité à ma messagerie pendant cette période. J'essayerai de traiter les messages les plus urgents pendant mes congés et répondrai aux autres à mon retour. Merci pour votre patience et votre compréhension. (Christophe D.)
***
L'agence sera fermée du jeudi 12 février au jeudi 26 février inclus. Pour toute demande , merci de faire suivre ailleurs. (Sébastien C.)
***
Pour disséquer une vraie grenouille, plutôt qu'un dronouille, suivre ce lien: http://mariemarie0000.free.fr/fichiers/images/frog.swf (Marc V.)
***
Il y a du pain sur la planche ! Arrêtez l'assassin qui à l'aide du temps nous tue, c'est une noble ambition ! (Hécate)
***
Le fil rouge est bien emmêlé ! Mais que fait-il dans ce bazar ? (Marie-France D.)
***
Ha ! C'est une catastrophe !!! Qu'est qu'y a ! Qu'est qu'y a ! Elle va marcher beaucoup moins bien, forcément !!! (Cathy S.)
***
Bonjour Anne (c'est Anne), j'ai l'air de déserter, mais il n'en est rien, je passe régulièrement sans laisser de messages, une année pleine de petits bonheurs et de gros soucis... Là, je sors de clinique, et mon livre, lui, sort, des nouvelles, un recueil, un gros travail en moins, mais évidemment, ça ne finira pas ainsi... Gros bisous, drone de fille ! (Anne G.)
***
Ça vole très haut ! (Juliette C.)
***
Vous avez dit bas art ? (Annick V.)
***
Drone de truc ! (Vincent L.)
***
Allo maman bobo
Joujou cassé pas beau
Veux pas aller dodo
Veux un autre cadeau.
(Luc M.)
***

2 commentaires:

  1. J. Croix, critique et historien en arts19 février 2015 à 22:57

    L'image montre la dissection d'un drone sur une table bien encombrée.

    Le texte fait allusion
    - au complotisme ambiant (bidouillage manipulatoire, contrôle paranoïaque, système compliqué, signaux alarmistes, impostures)
    - aux dissections des travers politiques et médiatiques réalisées par l'artiste
    - à la fuite du temps qui nous tue
    - aux discriminations diverses
    - à Rembrandt
    - à tout ce que l’on voudra selon son imagination et ses propres références culturelles

    Le rapport texte/image évoque le vide et la vanité de l'espionnite aiguë.

    RépondreSupprimer
  2. J. Croix, critique et historien en arts20 février 2015 à 09:53

    @ Marc V. :
    C'est génial ce truc ! Maintenant que cela traumatise les élèves !

    RépondreSupprimer