La démarche

L’idée est, par une approche artistique et sociologique, autant sur le plan social que sociétal, de questionner les vanités contemporaines, le caractère éphémère des choses, voire la futilité des préoccupations humaines.

Toute ressemblance avec des personnages ou des faits réels n'est que fortuite.

Quelques références : les vanités, les cabinets de curiosités, les ready made, Christian Boltanski, Sophie Calle, Claude Lévêque, Martin Paar...

mercredi 18 mars 2015

Détecteurs de fumisteries, Vanité n°1504

Alors que les passions passent d’ébaubissades en effarades, Anne Hecdoth évente les pasquinades défectueuses de l'inflation législative et actionne l'avertisseur d'alarmes : comment prévenir les têtes brûlées quand son œuvre partira en fumée ?
video
***
Merci de bien vouloir me désinscrire de votre liste. Cordialement (Marie K.)
***
Peut-on être encore "fumasse", alors ? (Clotho G.)
***
Intéressant ! Mais comme je n'ai qu'un carré blanc sur fond blanc… mais sans pourtour…, je ne sais même pas s'il y a quelque chose. Je nage dans le fromage blanc. À moins que ce ne soit une fumée blanche… Mais alors quel est l'heureux élu ? (Vincent L.)
***
Réponse à Vincent L.
Que vois-je ! Monsieur papote ici de propos pas pâles. Installez plutôt votre détecteur, il n'y a pas de fumée sans feu ! (Luc L.)
***
Fumer pue ! Fumer tue ! (Marie-France D.)
***
Fumier nous fûmes ! (Odile C.)
***
Et quel fumet ! (Marie-France D.)
***
Désinscription, merci (Marc S.)
***
Il n'y a pas de fumette sans Feue. (Juliette C.)
***
Cela est une fumante bouffonnerie. J'ai peur que vos clients ne partent en fumée avant vos œuvres. (Luc M.)
***
Il y a les détecteurs de fumée.............................!!!! (Eckate L.)
***
Sujet brûlant.... (Hécate)
***
Je me demande ce qu'est la fumée dans ce fog européen. (Magali M.)
***
Avec l'interdiction des klaxons en ville, le bruit du folklore manquait aux législateurs... Alors, ils ont imposé le détecteur de fumée pour meubler le silence et sauver les meubles... (Evelyne M.)
***
Ffffff.... (Heurv')
***

2 commentaires:

  1. J. Croix, critique et historien en arts18 mars 2015 à 15:30

    La vidéo montre, placée devant une porte d'entrée ouverte, une poubelle extérieure composée de deux récipients ronds et d'un cendrier situé entre les deux comme le nez au milieu de la figure d'où s'échappe une fumée âcre poussée par une légère brise vers l'entrée béante du bâtiment. Une personne s'approche pour éteindre son mégot en petits gestes saccadés, le dépose sur le bord, puis entre en tirant une valise.

    Le texte fait allusion
    - aux détecteurs de fumées
    - aux émotions non raisonnables (passions)
    - à deux néologismes pour faire joli (ébaubissades, effarades)
    - au vent, symbole de vanité (évente)
    - aux railleries bouffonnes (pasquinades)
    - au manque de qualités (défectueuses)
    - à chaque nouvelle loi saturant et ceinturant nos libertés
    - à tout ce que l’on voudra selon son imagination et ses propres références culturelles

    Le rapport texte/image évoque la fumée, symbole de vanité, et les fumisteries détectables.

    RépondreSupprimer
  2. J. Croix, critique et historien en arts18 mars 2015 à 15:30

    @Vincent L., vous n'ignorez pas l'étourderie légendaire de l'artiste : c'est qu'elle a simplement oublié de joindre la vidéo à son mail ; vous la trouverez donc sur le blog.

    RépondreSupprimer