La démarche

L’idée est, par une approche artistique et sociologique, autant sur le plan social que sociétal, de questionner les vanités contemporaines, le caractère éphémère des choses, voire la futilité des préoccupations humaines.

Toute ressemblance avec des personnages ou des faits réels n'est que fortuite.

Quelques références : les vanités, les cabinets de curiosités, les ready made, Christian Boltanski, Sophie Calle, Claude Lévêque, Martin Paar...

lundi 20 octobre 2008

Horloge, Vanité n°0842

Dix heures moins le quart, Madame Placard. Joseph Beuys a oublié son chapeau sous le faux Mondrian du salon. L'insoutenable développement durable est dans l'horloge. Anne Hecdoth l'a rencontré.

video

- J- J'adore la Vanité d'A.H. qui se balance au gré de Dame horloge... Ton visage s'y déforme telle une montre molle de Dali qui aurait pris des allures humaines... en voyant défiler sa vie sur fond tic tac... J'adore AH ! (Geneviève R.)

- - J'adore la façon magistrale avec laquelle tu as passé en revue un maximum de thèmes (l'art, le vrai et le faux et l'infime différence entre les deux, le temps qui s'écoule, inexorable et l'humain ou sa représentation fragile...) avec une économie de moyens remarquable. En plus, ton détournement de l'expression à la mode "développement durable" vaut le détour !!! et merci, je viens de passer un super moment à commenter tout cela. (Cathy P.)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire