La démarche

L’idée est, par une approche artistique et sociologique, autant sur le plan social que sociétal, de questionner les vanités contemporaines, le caractère éphémère des choses, voire la futilité des préoccupations humaines.

Toute ressemblance avec des personnages ou des faits réels n'est que fortuite.

Quelques références : les vanités, les cabinets de curiosités, les ready made, Christian Boltanski, Sophie Calle, Claude Lévêque, Martin Paar...

jeudi 17 octobre 2013

Logo, Vanité n°1341

Pour se démarquer et se faire remarquer, Anne Hecdoth repère les marques repères et marque ses remarques. Afin de valoriser l'ordure et les emballages ménagers en fin de vie, elle ne se ménage pas quand elle fait le grand ménage de printemps en automne et pense au tri sélectif des déchets démontables, recyclables, réutilisables ou inertes afin d'anéantir les risques de leur dangerosité quand elle les jette par la fenêtre recyclée en vide-ordure dans sa poubelle compartimentée. Le ruban de Möbius ressemblant à l'ouroboros, elle tergiverse à verser la conserve controversée vers les vers de conversion et propose une conversation versifiée. Vers qui se fier irréversiblement ?
***
Je te propose de recycler ta Ferrari dans mon garage ! (David-Emmanuel L.)
***
Seule Anne Hecdoth a la puissance nécessaire pour suggérer l'insoutenable combinaison d'une chicorée aux épluchures, mitonnée, vomie derechef, et en faire un acte civique de recyclage... Digne héritière du Professeur Burps, elle ne craint pas de dégrader le bio dégradable, de chicoriser le putrescible. (Marie-Hélène B.)
***
Dorénavant, il va falloir penser à être économe, ma sœur Anne. (Juliette C.)
***
Ne me jette pas !  Je suis recyclable ! (Anny C.)
***
Des lo et des go… un ri en prime !
     Tes lo et tes go,
     j'en joue et j'en ris, amigo !
     Tes lo, j'les danse en go!
     Tes go, j'les ris duo…
     Et tout de go, Rio,
     si t'y vas, j'y go,
     si t'y vis, j'y ris…
     Ô Janeiro!
     À volo ce départ,
     à gogo ton cargo !
     Tous tes lo, m'tango,
     et tes go, m'vertigo !
Tes lo et tes go,
tes go et tes lo,
bingo, largo,
laisse-moi leur coller un ri !
***

1 commentaire:

  1. J. CROIX, critique et historien en art17 octobre 2013 à 11:55

    L’image montre, en vue plongeante, le dessus d’une poubelle ouverte et son contenu trié dans deux compartiments distincts vers lesquels se dirige, avec hésitation, une boîte alimentaire sur laquelle on discerne des logos dont les légendes se contredisent.

    Le texte fait allusion
    - à la gestion du rebut qui rebute l’artiste
    - à différents jeux de mots
    - à la mort (en fin de vie)
    - à la modification des saisons qu’on nous serine (printemps en automne)
    - au recyclage
    - à la poubelle à infrarouge dont s’est doté l’artiste et qu’elle a placée à l’extérieur, exactement sous la fenêtre de sa cuisine afin de valoriser l’espace intérieur
    - ruban de Möbius = boucle réalisée avec un ruban auquel on a fait subir une torsion d'un demi-tour
    - ouroboros = symbole représentant un serpent qui se mord la queue
    - à tout ce que l’on voudra selon ses références culturelles et ses propres expériences

    Le rapport texte/image évoque la vanité des logos et des gestes éco-citoyens.

    RépondreSupprimer