La démarche

L’idée est, par une approche artistique et sociologique, autant sur le plan social que sociétal, de questionner les vanités contemporaines, le caractère éphémère des choses, voire la futilité des préoccupations humaines.

Toute ressemblance avec des personnages ou des faits réels n'est que fortuite.

Quelques références : les vanités, les cabinets de curiosités, les ready made, Christian Boltanski, Sophie Calle, Claude Lévêque, Martin Paar...

vendredi 26 décembre 2014

Pile ou face, Vanité n°1428

Tout en spéculant sur l'eccéité d'une contrefaçon interchangeable, Anne Hecdoth qui a passé une année tout à fait ordinaire et qui remercie ses amis d'y avoir contribué, feint de se pencher avec curiosité sur le retournement des choses et opère méthodiquement sur le registre de l'absurde pour questionner le faux pouvoir supposé d'une érudition simulée sur l'objet de sa réflexion. Si ce n'est pas sérieux, pourquoi la zététique se hasarde-t-elle en démarche artistique quand on s'aime ?
***
Je suis absent du 20 décembre au 4 janvier. Je vous souhaite à tous de très heureuses fêtes de fin d'année, en attendant le plaisir de vous retrouver en 2015 pour de nouvelles aventures ! (François L.)
***
Je suis absent du 24/12/2014 au 02/01/2015. En cas d'urgence, merci de contacter le service E de la ML. (David-Emmanuel L.)
***
Je suis en congés jusqu'au 4 janvier inclus. Je reprendrai contact avec vous dès mon retour. (Mélanie L.)
***
Je suis absent sans accès à mes emails. Pour toute demande concernant LGE, vous pouvez contacter Tony (Philippe B.)
***
Actuellement absent, je prendrai connaissance de votre message à partir du 5 janvier 2015. En vous souhaitant de belles fêtes, (Olivier C.)
***
Je suis présent et puis cliquer sur "répondre" : tout taf est or, dit Nérée ? Eh bien, bonne fin d'année de fêtes zutiques. (Marc V.)
***
G pile dans face de bouc ! J Croix pas ! (Juliette C.)
***
Ni pile, ni face, il n'y a simplement pas de pièce (jointe). (Hervé C.)
***
Renversant ! Du Vécu de la mercerie ambulante au Post vécu de Gertrude. (la mère-ci-erre)
***
Bonne Année, pour toute la famille ! Nous sommes à Luanda et la plage c'est super ! Beijinhos (Nela, Luís e Bárbara)
***
Ah ! Anne-Marie Charbonneau et le 'retournement des choses'…, ça ne nous rajeunit décidément pas ! Mais, bon an, mal an, on en prend son parti (pris)… Et qu'on s'aime à tout vent, bon an, mal an ! Mais NdD, que traversant l'avenue, ça décoiffe ! Bon…, à toutes et à toutes. (Vincent L.)
***
Bonne année à toi aussi ! (Sabine L.)
***
(Sophaille)
***


1 commentaire:

  1. J. Croix, critique et historien en art26 décembre 2014 à 22:08

    L'image montre, amoncelées sur la première de couverture du livre d'Anne-Marie Charbonneau, "Les Vanités dans l'art contemporain" et sur la page 223 du numéro 30 de la revue "Socio-anthropologie" dirigé par Anne Montjaret, "Le Retournement des choses", page sur laquelle l'on peut voir la photo d'un détail de l'installation de Marie-France Dubromel "Histoires de vécu", et éclairées par la flamme d'une bougie blanche enfoncée dans le pied d'un mazagran en grès posé à l'envers sur une table recouverte d'une nappe immaculée, près duquel repose un briquet jetable à dominante rouge et décoré all-over de petits crânes enchevêtrés les uns aux autres, des fausses pièces de monnaie à l’effigie de Gertrude, le crâne le plus décalé de la toile, qui font actuellement l'événement planétaire de la grande artiste inconnue Juliette Charpentier, "Gertrude s'aime à tout Vain".

    Le texte fait allusion
    - étymologiquement, à ce qui est là, défini par ses seules caractéristiques matérielles ou immatérielles (eccéité - du latin ecce)
    - à l'art du faux (contrefaçon, feint, le faux, simulée) en référence au livre "Les Faux dans l'art, Faussaires de génie" de Jean-Jacques Breton que l'artiste a reçu à Noël
    - à la super année que la majorité des adeptes de Facebook ont passée, ce pour quoi ils remercient leurs amis d'y avoir contribué
    - au retournement des choses, titre du numéro 30 de la revue "Socio-anthropologie" dirigé par Anne Montjaret dans lequel la géniale mercière ambuleuse, Marie-France Dubromel, explicite sa démarche de glaneuse
    - au scepticisme ambiant (zététique - du grec ζητητικός, zētētikós = qui aime chercher, qui recherche, lequel est issu du verbe ζητῶ = chercher. Les ζητητικοί,zētētikóï = les sceptiques)
    - à la démarche événementielle de Juliette Charpentier "Gertrude s'aime à tout Vain". Voir : http://gertrude2.eklablog.com/les-performances-de-gertrude-c25493966
    - à tout ce que l’on voudra selon son imagination, ses propres références culturelles et, par là-même, le regard que l'on porte sur les choses

    Le rapport texte/image évoque la vanité des arts et des hasards, des performances artistiques événementielles et des retournements de situation.

    RépondreSupprimer