La démarche

L’idée est, par une approche artistique et sociologique, autant sur le plan social que sociétal, de questionner les vanités contemporaines, le caractère éphémère des choses, voire la futilité des préoccupations humaines.

Toute ressemblance avec des personnages ou des faits réels n'est que fortuite.

Quelques références : les vanités, les cabinets de curiosités, les ready made, Christian Boltanski, Sophie Calle, Claude Lévêque, Martin Paar...

dimanche 12 avril 2015

Casse-tête, Vanité n°1505

Quand la grand mère d'Anne Hecdoth demandait à sa bonne, "Marie, montez des cendres et descendez mon thé !", où se trouvait-elle ?
***
Je serai absente du lundi 13 avril au vendredi 24 avril. En mon absence, vous pouvez contacter Mr L. ou laisser un email. (Agnès S.)
***
Je serai de retour le 19 avril 2015 et prendrai connaissance de votre mail à mon retour. (Pauline X.)
***
Dans sa chambre avec cheminée et thé fini ?… ;-) Bonne semaine, (Sophaye)
***
Je ne me suis jamais abonné à votre flux d’informations, je vous demande de supprimer mon adresse mail de la liste de vos correspondants. Merci. (Roland-Jean F.)
***
Désolée, je suis rentrée tard (tignol) et je n'ai pas rallumé mon ordi. J'ai pris des photos de l'océan mais il y avait deux tâches sur mon objectif du coup il y a des traces noires sur les clichés. (Régine V.)
***
Alors ça , j'adoooore ! (Cécile B.)
***
Facile, elle était en bas ou en haut de chausses. (Marc V.)
***
La Joconde est dans les escaliers. Passez-moi la Filliou ! (Marie-France D.)

***
En tous les cas, elle était perchée... (Bidaoui)
***
C'est votre jour de bon cas fait ? (Juliette C.)
***
Je la connaissais sous la forme "quand vous aurez fini de monter des cendres, vous descendrez mon thé" (Emmanuel V.)
***
Elle se trouvait au-dessus d' un crématorium et en-dessous d'un salon de thé ! (Evelyne M.)
***
...sur la terrasse du jardin ! ...Up ...Down ! (Luc P.)
***
Soit elle criait à sa bonne soit elle disait le contraire. (:-)eurv')
***
Avec l'accent stéphanois... (Damien C.)
***

1 commentaire:

  1. J. Croix, critique et historien en arts12 avril 2015 à 23:34

    L'image montre une composition énigmatique à dominante rose faite de papiers superposés sur un tissu. Les formes, géométriques, sont essentiellement rondes et carrées. On peut y lire différents textes. Le seul motif figuratif, bien que très stylisé, se trouve sur les jetons ronds et représente sur le côté face et face contre terre, un crâne, symbole de la vanité de la vie et du triomphe de la mort. Il s'agit là d'une représentation de Gertrude, le crâne le plus décalé du web, dont on peut très facilement trouver le tri-blog en agrandissant cette image.

    Le texte fait allusion
    - au buzz qui, après celui de la robe bleue, divise les internautes
    http://www.programme-tv.net/news/buzz/65033-chat-descend-ou-monte-escaliers/
    - à tout ce que l’on voudra selon son imagination et ses propres références culturelles

    Le rapport texte/image évoque la vanité des casse-têtes, des énigmes, des mystères et boules de gomme.

    RépondreSupprimer