La démarche

L’idée est, par une approche artistique et sociologique, autant sur le plan social que sociétal, de questionner les vanités contemporaines, le caractère éphémère des choses, voire la futilité des préoccupations humaines.

Toute ressemblance avec des personnages ou des faits réels n'est que fortuite.

Quelques références : les vanités, les cabinets de curiosités, les ready made, Christian Boltanski, Sophie Calle, Claude Lévêque, Martin Paar...

mercredi 13 février 2019

Bricolage, Vanité n°1906


Toujours en gamberge et pour éviter de se laisser submerger par toute divergence impactée par les fluctuations débordantes, Anne Hecdoth garde un profil cool pour contourner les règles de l'art et laisse couler ses pensées fluctuantes et sans filtre tout en les canalisant pour vérifier les sources scientifiques de ses déclarations. Mais si le chlore déconne, quel statut donner au tuyau ?
***
Vanille-thé #1906 me convient bien, merci de m'en réserver. 
Bon, ici, 19 et plus sur le balcon, et ça stridule à tour d'ailes.
Bon après midi..., pour chlore. (Vincent L.)
***

1 commentaire:

  1. J. Croix, grand critique et historien d'art13 février 2019 à 12:03

    La vidéo montre un évier en inox dans lequel se trouve une casserole vide en fonte avec des traces de sauce desséchée. Un tuyau s'avance au-dessus et laisse échapper des filets d'eau par intermittence qui, en tombant, émettent un son sec.
    En vrai, cela représente un bricolage réalisé, sans rire, par le conjoint de l'artiste pour évacuer les 5 litres d'eau quotidiens éjectés par la chaudière à condensation et qui, depuis un an, s'égouttaient dans un seau placé sur le plan de travail de la cuisine…

    Le texte fait allusion
    - à tout ce qui peut avoir un impact sur les pensées et l'humeur de l'artiste
    - à sa sérénité apparente (profil cool)
    - aux nouveaux mots et expressions à la mode (impactée, sans filtre)
    - à l'application plus ou moins fantaisiste des lois, règles, règlements et autre statuts
    - aux déclarations inquiétantes que l'on entend par-ci par-là et qui finissent par faire le buzz mais dont on ne connaît ni les sources ni le statut
    - au chlordécone, insecticide organochloré toxique, écotoxique et persistant dont l'utilisation, entre autre, contre le charançon du bananier de 1972 à 1993 dans les Antilles françaises est reprochée à l'Etat français lors d'un débat public 26 ans après les faits (si le chlore déconne)
    - au chlore contenu dans l'eau pour la rendre potable sans que l'on sache bien ses effets réels sur notre santé (si le chlore déconne)
    - et, ma foi, à tout ce que l'on voudra selon son imagination et ses propres références culturelles.

    Le rapport texte/image évoque les paniques inutiles et la vanité des bricolages.

    RépondreSupprimer