La démarche

L’idée est, par une approche artistique et sociologique, autant sur le plan social que sociétal, de questionner les vanités contemporaines, le caractère éphémère des choses, voire la futilité des préoccupations humaines.

Toute ressemblance avec des personnages ou des faits réels n'est que fortuite.

Quelques références : les vanités, les cabinets de curiosités, les ready made, Christian Boltanski, Sophie Calle, Claude Lévêque, Martin Paar...

mardi 22 décembre 2020

Bienveillance, Vanité n°2007

La crise sanitaire rend l'exécutif particulièrement charitable à l'égard des gourmets gâteux en envoyant à chacun d'eux un panier garni de gâteries gourmandes. Anne Hecdoth est surprise d'en faire partie : elle se prend une énorme claque en découvrant l'image de vulnérabilité fatale liée à l'âge qu'on lui donne. Si elle en profite pour souhaiter à tous de joyeuses fêtes, comment sera perçue cette injonction à la gaieté et au bien-être ?

***
L'enfer est pavé, dit-on, de bonnes intentions... (Odile C.)
***

Je suis en congés jusqu'au lundi 4 Janvier. En mon absence, merci de contacter Elise J. (Gildas M.)

***

Salut la vieillerie ! Gâteux, gâteries... voilà la langue française qui donne ses fruits liés à sa longue histoire qui se perpétue à travers les temps car le temps n'a pas de temps, dit le prophète ~ Merry Christmas ~ (Jacques P.)

***

Merci ma chère Odile, que d'imagination !!! Bonnes Fêtes, Bisoux. (Paula A.)
***
On voit bien que l’exécutif charitable ne connait pas ton âme d’enfant. Je t’aurais envoyé un beau livre de coloriage !! 🤸‍♀️ Jeunette ! Passe de bonnes fêtes de fin d’année, BIZ (Pascale B.)
***
Charitablement, j'en ai les boules qui claquètent, qui claquotent…, qui sont toutes claqueboullées… Bon, fébrilement, j'en prends un grog avec de l'eau qui bouille, qui bouille…et du rhum… qui hume, qui hume… [Merci Charles Cros] (Vincent L.)
***

JOYEUX NOËL !!! Belle fête des lumières… Qu'elles illuminent vos routes vers d'autres miracles de la vie ! (Sophaille)

***

Passe les meilleures fêtes possibles, je ne t'oublie pas ! Je t'embrasse (Sophie C.)

***

Ben ma petit' vieille... c'est terrible de vieillir : les cheveux blancs, les rides... Je me souviens des 40 ans de maman. Mes enfants ne se souviendront pas du non évènement 2020. J'espère que 2020 sera simplement vite oubliée de tous. Quant à toi, laisse ce petit paquet : jeûne pour rester jeune ;) ! Joyeux Noël 'quand-même' et 'meilleurs' vœux pour 2021, hein !? Bises. (Virginie A.)

***
HEALTHY. HEALTHY Christmas !!! A tous Chéri-Mes-Amours ! (Nela A.)
***
Merci à vous Anne pour cette bienveillance, qui devient rare... (Frédérique P.)
***
La commune de CESTAS est aussi bienveillante avec ces vieux. (Marylène B.)
***
Noooon ! Est-ce une erreur ou dois-je vous souhaiter bienvenue au club ? Quelle indélicatesse, même pas une bouteille ! (Luc P.)
***
Pas de vin, non plus, dans le colis de produits du terroir de Haute-Loire : une première pour mon conjoint aussi ! Joyeux Noël à tous, quel que soit votre âge ! (Anne L.)
***
Où l’on voit que :
Anne Hecdoth n’a pas vu que le panier garni était destiné au nouveau né de la crèche, en bas à gauche de l’image et non pas à elle. Pas de "claque" donc, mais un grand soulagement et plus de légèreté pour affronter les fêtes de fin d’année. (Marie-France Dubromel)
***
Merci pour tes messages Tu ne nous oublies pas. Nous te souhaitons une bonne et heureuse année 2021. (Marie-No G.)
***






1 commentaire:

  1. J. CROIX, grand critique et historien d'art22 décembre 2020 à 19:31

    L'image montre, devant une fenêtre cachée par un voilage, un décor fait de guirlandes et papiers dorés et argentés ainsi que des boules de Noël, le tout dans un joyeux agencement imitant un savant désordre. Au premier plan se trouve une petite caisse recouverte de cellophane laissant transparaître son contenu de produits gourmands : pur jus de pomme du Lot-et-Garonne, pâté de la fermière du Sud-Ouest, un tout petit pot contenant un pruneau à l'armagnac, de la confiture de Noël et des chocolats au lait cœur pommes caramélisées de la maison Taillefer. A gauche on devine quelques santons d'une crèche cachée par son toit de papier doré.

    Le texte fait allusion
    - au concept de solidarité
    - aux vieux (gâteux, vulnérabilité fatale liée à l'âge)
    - à la susceptibilité de l'artiste (se prend une claque)
    - aux obligations (injonction)
    - à tout ce que l'on voudra selon son imagination et ses propres références culturelles.

    Le rapport texte/image évoque la lassitude des injonctions à la bienveillance et la vanité des gâteries commanditées.

    RépondreSupprimer