La démarche

L’idée est, par une approche artistique et sociologique, autant sur le plan social que sociétal, de questionner les vanités contemporaines, le caractère éphémère des choses, voire la futilité des préoccupations humaines.

Toute ressemblance avec des personnages ou des faits réels n'est que fortuite.

Quelques références : les vanités, les cabinets de curiosités, les ready made, Christian Boltanski, Sophie Calle, Claude Lévêque, Martin Paar...

lundi 10 novembre 2008

Rouge à lèvres, Vanité n°0845


Si Anne Hecdoth témoigne aujourd'hui c'est parce qu'elle n'a plus rien à perdre : gravement atteinte du SIDA (Sabotage de l'Information Débile et Absurde), elle a décidé d'en parler pour vous mettre en garde !
Depuis l'âge de quatorze ans, Anne Hecdoth se peint la bouche en coeur avec des produits plombés. Elle a embrassé et contaminé des milliers de gens, toute sa famille et ses meilleurs amis qui depuis ont contaminé à leur tour des milliers de gens...
Le pire c'est qu'elle n'arrive pas à se passer de son rouge le plus plombé : Dior ! A cause de cette conduite addictive extrêmement dangereuse pour la sécurité de tous, elle n'arrête pas de transmettre sa maladie sans pitié car en plus elle ne se protège pas !
Mais si son témoignage peut sauver une vie aujourd'hui c'est déjà une bonne chose !

***
Christian m'a TUER ! (Anny C.)
***
Super rouge sang la conta (débilité) minée. Encore une portée de lapins de +. (Jacques B.)
***
Pas mal dans le style Charlie Hebdo, Hara-Kiri ou Psikopat ! (Cathy C.)
***
Décidément, cette fille est folle ! Pourquoi diable t'intéresses-tu autant à elle ? D'ailleurs, CD sur le tube de rouge signifie DOUBLE CRÉTINE. Tu sais peut-être que j'ai parfois la prémonition des dangers : je ne connais pas encore l'âge de ton âne (Anne, pardon !) mais il y a déjà plusieurs années que je ne mets plus de rouge à lèvres. (Dominique C.)
***

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire