La démarche

L’idée est, par une approche artistique et sociologique, autant sur le plan social que sociétal, de questionner les vanités contemporaines, le caractère éphémère des choses, voire la futilité des préoccupations humaines.

Toute ressemblance avec des personnages ou des faits réels n'est que fortuite.

Quelques références : les vanités, les cabinets de curiosités, les ready made, Christian Boltanski, Sophie Calle, Claude Lévêque, Martin Paar...

lundi 18 octobre 2010

Temps mort, Vanité n°1042


Tuer le temps n’aurait rien de si futile… Anne Hecdoth apprend, de source sûre (Le Monde du 16 octobre), que d’illustres astrophysiciens ont écarté l’hypothèse que l'univers s'étend à une vitesse qui s'accélèrerait exponentiellement, poussée par l'énergie du vide et à l'infini car il y aurait "50 % de chance que le temps connaisse une fin". Mais ils précisent (sans rire !) qu’ils ne sont pas "certains de cette conclusion" car ils ne peuvent pas "exclure que cela puisse vraiment arriver" ; ils soulignent d’ailleurs que "si cette conclusion n'est pas vraie cela veut dire qu'une des hypothèses retenue dans le modèle mathématique est fausse". Et pendant les temps morts, qu’est-ce qui serait illimité?

***

Et le temps c’est toujours de l'argent j'espère sinon bhouu !!! Qu'est-ce qu'on va devenir sans croissance ? (Sébastien M.)
***
Tu relates bien. Relativement. Le temps? Las, le temps non... mais... nous nous en allons... Pêcher la sardine? Ou manifester? Mais alors, mais alors, à quoi ça sert d'aimer? Tu me tues, tu me fais du bien! (Anny C. et des poètes, tous ensemble, tous ensemble...)
***
Je suis tout à fait d'accord avec Ernest Renan qui disait: "La bêtise humaine est la seule chose qui donne une idée de l'infini." (Dialogues et fragments philosophiques - 1876) (Cathy P.)
***
Mon forfait téléphone et Internet ! (Marie-Christine M.)
***
Il et elle dans un lit mité. (Gisèle A.)
***
Ça me tue, tout ça! (Heurv’)
***
"Le ciel est la limite / ne pas dépasser la dose prescrite." (Clara Elliott, Strangulation Blues) (Marc V.)
***
L'univers pose mille questions à l'homme, tantôt désemparé, tantôt se référant à un créateur, tantôt assez vaniteux pour refuser toute puissance supérieure. Sa vanité lui suffit. (François-Jacques G.)
***
Temps mort...? S'agirait-il de la retraite, ce temps censé s'écouler au ralenti entre la vie active et la mort? Avec des émoluments revus à la baisse... Envisagé sous cet angle, il semblerait s'agir d'une existence au rabais. Ce qui tendrait à conforter la position de Sartre... Car, oui, en ces temps de carburant rare, en ces temps où les lycéens se préoccupent activement des conditions de vie qu'ils auront dans un demi-siècle, oui, l'existence semble bien précéder l'essence. (Prokopios)

1 commentaire:

  1. J. CROIX, critique et historien de l'art15 novembre 2010 à 20:09

    Le texte fait allusion à un article du journal "Le Monde" du 16 octobre 2010, évoquant la mort incertaine (à 50% près d’erreur éventuelle) du temps.

    L’image est un photomontage réalisé avec deux photos :

    - l’une représente un étalage d’horloges particulièrement kitch, dénichées dans un vide-grenier, et sur lesquelles figurent d’adorables et innocents petits chiots ou petits chatons

    - l’autre représente le guichet d’entrée de Sun City, complexe de loisirs pharaonique (situé à 150 kms de Johannesburg, la ville la plus criminelle du monde), où la démesure est au service du rêve et qui est à l’Afrique du Sud ce que Las Vegas est aux USA. A portée de main de l’hôtesse d’accueil se trouve une boule de métal (une alarme ?) dans laquelle se reflète, caché derrière son appareil photo, l’autoportrait inversé et déformé de l’artiste avec, en toile de fond, la voiture qui la transportait le 17 février 2009 très exactement. A côté, un panneau interdisant le port ou l’utilisation d’une arme est également authentique.

    Dans cette image, les formes carrées associées aux formes rondes montrent bien qu’il y a quelque chose qui ne tourne pas rond.

    RépondreSupprimer