La démarche

L’idée est, par une approche artistique et sociologique, autant sur le plan social que sociétal, de questionner les vanités contemporaines, le caractère éphémère des choses, voire la futilité des préoccupations humaines.

Toute ressemblance avec des personnages ou des faits réels n'est que fortuite.

Quelques références : les vanités, les cabinets de curiosités, les ready made, Christian Boltanski, Sophie Calle, Claude Lévêque, Martin Paar...

lundi 6 décembre 2010

Bizarre, Vanité n°1049


Le miroir télévénementiel a révélé l’élection de Miss-thon dont la cote, à force, armée de son sourire d’ivoire, atteint des promesses explosives. Avec son œuvre souvent estimée âpre, voire impénétrable, Anne Hecdoth flatte sans doute la supériorité ésotérique de l’amateur de bizarre. Mais dans ses digressions, si elle joue de la glossolalie c’est pour l’esthétique lettriste et l’émulation du vacarme médiatique… Qu’est-ce qui est comique ici?

***
J'y comprends rien ! (Heurv')
***
Et miss rance alors ? (canal plus) (Nadia M.)
***
Et "mon verre s'est brisé comme un éclat de rire" (Guillaume A.)
***
Ton sourire dans la vitre brisée de la goutte d’eau violette qui m’a fait penser à un vagin… Je deviens aussi artiste ?!... (Sofaille)
***
Qu'est-ce qui est comique ici ? A peu près tout, étant donné qu'Anne s'est surpassée (si, si c'est possible), mais peut-être qu'à l'image de la Côte d'Ivoire, elle aussi a deux têtes ! (Cathy P.)
***
C'est bien beau et ça ne me fait pas rire... C'est psychédélique plus qu'ésotérique, à moins que... cette chemisette soit la chemise d'un homme heureux ? (Anny C.)
***
Pour comprendre, il faut avoir goûté à un sorbet à l'éther avec Eça de Queiroz ! (Hécate)
***

Ah, Marguerite, tes dents sont des bijoux
Tu as croisé le diable, l’a pris sur tes genoux
Sur sa tête de mort tu as cherché des poux
Dans le jeu des miroirs tu jetais des cailloux
Tu t’es trouvée si belle, Faust était dans les choux
Mais tu n’étais pas chouette, il n’était pas hibou
C'était pas le Père Noël, il n'avait pas de joujou
(Marc V.)
***
Il n'y rien de comique. J'appartiens au groupe très select des gens bizarres. Ton article me flatte. Bizarrement vôtre. (Yano – mayaime)

1 commentaire:

  1. J. CROIX, critique et historien de l'art7 décembre 2010 à 13:22

    La photo montre un détail de vitrail cassé derrière lequel se profile le rire (jaune) de l'artiste...

    Le texte fait allusion :

    - aux événements qui passent à la télé

    -au Téléthon

    - à l'élection de Miss France

    - à la situation très tendue en Côte d'Ivoire et des risques d'affrontements entre forces armées

    - aux diverses réactions de "Public-chéri-mon-amour" sur l'aspect comique ou abscons de l'oeuvre à laquelle il participe

    La relation texte/image évoque la fragilité de l'existence mais aussi l'éclat, notamment l'éclat de rire dont la valeur, d'après Bergson ("Le Rire, essai sur la signification du comique"), est de mettre en lumière la vanité.

    RépondreSupprimer