La démarche

L’idée est, par une approche artistique et sociologique, autant sur le plan social que sociétal, de questionner les vanités contemporaines, le caractère éphémère des choses, voire la futilité des préoccupations humaines.

Toute ressemblance avec des personnages ou des faits réels n'est que fortuite.

Quelques références : les vanités, les cabinets de curiosités, les ready made, Christian Boltanski, Sophie Calle, Claude Lévêque, Martin Paar...

lundi 17 septembre 2012

Chevaline, Vanité n°1238

En l’absence de toute information incontestable sur la boucherie chevaline, Anne Hecdoth procède à une saisie du presque rien. Et puis, elle se pique au jeu épique AdopteUneVoitureHippique.com vachement chevaline dans la vitrine. De quoi le mot vitrine est-il l’hyperonyme et l’hyponyme ?

***
Merci pour votre message. Je... oh, une otarie, des hippies et des bouteilles de la Sonoma ! Ah oui, je suis en vacances et mon corps comme mon esprit sont loin de la France et d'un ordinateur. En cas d'urgence, merci de doubler votre mail d'un SMS, afin que j'en prenne connaissance. Sinon, il est probable que le 18 septembre, lassée des phoques, des hipsters et du vin californien, je sois de retour à Paris. Amicalement, (Ophélie N.)
***
I am out of the office from 11/09/2012 15:00 until 18/09/2012 09:30. Thanks for your email. I am away from the office at an event in Spain and I have limited access to my Watermeadow emails. Otherwise I will respond to your email upon my return. Kind regards, (Virginie A.)
***
Un vrai Pur Sang, cette bagnole en vitrine ! (Marie-France D.)
***
Étal, étaler, étalon... ? Bonne réponse ? (Elisabeth C.)
***
Littérature érotique à mettre dans la vitrine : Chasse à Courre (Editions Litiambre)
"Dans la voiture qui la conduisait vers le Lubéron, Jacqueline rêvait aux deux jours qu'elle allait passer dans ce vieux château en pleine nature. Elle savait pertinemment que le week-end qui s'annonçait serait coquin..." (Anny C.)
***
Cette image me transporte vachement ! (Juliette C.)
***

1 commentaire:

  1. J. CROIX, critique et historien en art17 septembre 2012 à 19:22

    L'image montre, dans une vitrine sur laquelle se reflètent les mains et l'appareil-photo de l'artiste, des livres de voitures de luxe aux emblèmes chevalins. Au premier plan se trouve un mug kitch où l'on voit deux photos touristiques, un dessin humoristique de vache et la phrase "Merci, c’est vachement sympa".

    Le texte fait allusion
    - aux journaux d'information qui font leur vitrine avec un fait divers sur lequel on n'a aucune information. Voir : http://www.arretsurimages.net/vite.php?id=14408
    - à la tuerie de Chevaline (boucherie chevaline)
    - à l'exposition vue par l'artiste samedi. Voir : http://www.bordeaux.fr/ebx/ShowBinary/BEA%20Repository/flip/fr/groupePiecesJointes/886/48/pieceJointeSpec/85419/file/tobeen-dp1.pdf (saisie du presque rien)
    - aux sonorités voisines et chevaline des mots : et puis, épique, hippique, hyponyme
    - à la boutique éphémère AdopteUnMec.com, inaugurée mardi soir à Paris, qui expose des hommes dans sa vitrine. Voir : http://bigbrowser.blog.lemonde.fr/2012/09/12/shopping-adopteunmec-com-ouvre-une-boutique-a-paris-et-met-les-hommes-en-vitrine/
    - aux Ferrari et Porsche (voitures vachement chevalines)
    - hyperonyme = terme dont le sens inclut le sens d'un ou plusieurs autres termes, qui sont ses hyponymes. Par exemple animal est l'hyperonyme de chien, chat, oiseau, etc. (définition Larousse)

    Le rapport texte/image évoque la vanité de l'information, des voitures de luxe et des mots.

    RépondreSupprimer