La démarche

L’idée est, par une approche artistique et sociologique, autant sur le plan social que sociétal, de questionner les vanités contemporaines, le caractère éphémère des choses, voire la futilité des préoccupations humaines.

Toute ressemblance avec des personnages ou des faits réels n'est que fortuite.

Quelques références : les vanités, les cabinets de curiosités, les ready made, Christian Boltanski, Sophie Calle, Claude Lévêque, Martin Paar...

mercredi 13 mars 2013

Jeux de dames, Vanité n°1310

Bonne pomme bien que damant le pion à la maréchaussée, Dame Hecdoth s'est damée le 8 mars dernier pour installer une œuvre dans la vitrine d'un dealer d'espèces végétales cataboliques aux putréfactions et dessiccations perpétuelles qui n'avait pas le temps d'apprécier les effets produits par cette fioriture artistique car il travaillait, lui ! Si l'état vacant de l'artiste prend racine sur ce procès-verbal, à combien s'élèvera l’amende ?
***
J'le crois pas... J. Croix est vacant lui aussi ? Fainéant ! (ella)
***
Si l'on considère que la voiture est neuve, d'un gros gabarit et de plus, vert AMANDE..., la note risque d'être salée. (Marie-France D. - mercerie ambulante)
***
Pour une belle plante en vacance, l'important est de ne pas se transformer en légume : chère Anne, continuez à cuire le l'Art en restant au vert, c'est tellement chou et laissez donc les salades aux cuisiniers du Vain. (Juliette C.)
***
Ah bah… Même si, à ses lotos visiblement fatigués (ce pote est âgé, ainsi qu'il est bien spécifié, faut pas lui en vouloir, donc), "faire l'artiste" ce n'est pas "travailler", tout aussi bonne pomme, le dit Alex a bien prêté sa vitrine et, au final, il expose tant la culture cultivée que les cultures cultivables. D'ailleurs, lui non plus ne travaille pas pour des prunes (synonyme de l'amende dont il est fait mention) : il fait du commerce. Et tant qu'il ne tient pas ses clients pour des poires, vaches à lait ou chevaux de retour, ça reste un bon gars, le Sandre ! (Christian C.)
***
L'amende sera pour ta pomme, t'en connais un morceau, l'artiste ! (Anny C.)
***
Alex fait-il partie de public-chéri-ton-amour ? (:-)eurv')
***
D'accord d'accord… d'accord sur tout,
mais cet Alex, qui est-il au juste ?
Un grand, un bienheureux, un énième mousquetaire ?
Et si la question était : cette Alex, qui est-elle au juste ?
… nous n'y pouvons rien… l’air est connu… nous l'avons en tête…
"Aaah, Voiles sur les filles, Barques sur le Nil, Alexandrie, Alexandra…"
Ma chère Alexandra, je ne suis vraiment pas sérieux, 
depuis cette nuit habemus papam, un autre François.
Alexandra, permets-moi de saluer les Françoise !
***

2 commentaires:

  1. J. CROIX, critique et historien en art13 mars 2013 à 17:55

    Dans une harmonie de verts symbolisant la nature, l'image montre une C3 Pluriel mal garée devant un magasin de fruits et légumes sur la vitrine duquel est installée la série des "Jeux de dames" d'Odile Colcombet. Au premier regard, cela semble abstrait : des carrés aux couleurs plus ou moins acidulées sont peints à l'aquarelle et disposés en damier. Illusion, puisque l'examen à la loupe permet de reconnaître des morceaux de pommes de différentes variétés et représentés en taille réelle. La pomme, fruit défendu… On pense à la faute de la première dame. Mais en désobéissant, Ève ne s'émancipe-t-elle pas ? La pomme, fruit de la Connaissance… L'aquarelle est souvent désignée comme un ouvrage "pour dames". Vrai que longtemps, elle fut enseignée aux jeunes filles au même titre que les travaux d'aiguilles. L'éducation des jeunes filles… Cette série des "Jeux de dames" évoque manifestement les travaux de dames qui, "cent fois sur le métier remettent leur ouvrage", indicible destin… Au premier plan une poubelle regorge de pommes pourries.

    Le texte fait allusion
    - à la journée internationale de lutte pour les droits des femmes (le 8 mars dernier)
    - damer le pion à = passer au-dessus, résister
    - se damer = être prêt à tout
    - catabolique = qui s'autodétruit, qui se transforme en déchets
    - putréfaction = pourrissement, décomposition
    - dessiccation = dessèchement, perte en eau
    - à une phrase assassine du commerçant : "Ah bon ? Vous travaillez aussi ? Ah, je croyais que vous faisiez l'artiste !"
    - au projet d'augmentation de l'amende pour stationnement interdit ou non payé
    - à tout ce que l'on voudra, selon son imagination et ses propres références

    Le rapport texte/image évoque la vanité des luttes féministes, artistiques et policières.

    RépondreSupprimer
  2. J. CROIX, critique et historien en art13 mars 2013 à 21:08

    @Heurv' l'artiste dit que non, Alex ne fait pas encore partie de son public-chéri-mon-amour... Mais cela l'étonnerait qu'il accepte d'en faire partie : il travaille, LUI !

    RépondreSupprimer