La démarche

L’idée est, par une approche artistique et sociologique, autant sur le plan social que sociétal, de questionner les vanités contemporaines, le caractère éphémère des choses, voire la futilité des préoccupations humaines.

Toute ressemblance avec des personnages ou des faits réels n'est que fortuite.

Quelques références : les vanités, les cabinets de curiosités, les ready made, Christian Boltanski, Sophie Calle, Claude Lévêque, Martin Paar...

vendredi 16 août 2013

Morsure, Vanité n°1332

Mais nom d'un chien, dixit Anne Hecdoth, quel truc de wouf ces chiens écrasés alors que c'est la chienlit chez les Maures ! Si ! Et pourtant à la fin c'est la mort sûre. Chienne de vie ! Si le Sphinx thérianthrope souhaitait un memento mori, quelles seraient ses trois questions ?
***
Question 1 : Étymologie de canicule ?
Question 2 : Trouver la fin du vers de Corneille, "Les Maures et la mer...."
Question 3 : Et les  Mormons dans tout ça ?
(Anny C.)
***
La thérianthropie ne gagnerait-elle pas du terrain un peu plus chaque jour ? Alors que les nantis (les nantis partagent des richesses) se prélassent sur les plages du Ferret (prononcer Fêrrêêêt), il m’a semblé apercevoir l’autre jour (donc une nuit sans lune) des êtres hybrides abattus, qui tentaient d’étancher leur soif dans le bar à chiens d’une grande artère bordelaise. (photo -->)


Merci pour ces petites réflexions si finement ciselées. (Dominikos)
***
Toi
La première question me renvoie à toi, toujours ! La deuxième, la réponse, je l'espérais simple mais c'est toi qui compliques tout. Et la troisième… voilà maintenant que tu m'obliges à m'interroger sur ton après-toi. Toi, c'est à pleines dents que je veux te mordre ! (Benoît D.)
***
J'ai un mal de chien à trouver les 3 questions requises. Et puis, cessez de me regarder en chien de faïence, on finira par croire que nous sommes comme chat et chien ! D'ailleurs, on s'en moque ! Les chiens aboient et la caravane passe ! (Marie-France D.)
***
Je ne sais pas si le cabot a des dents, mais il a plutôt l'air de s'écraser. Quant au mec à droite, il aurait mieux fait de ne pas se laver les dents avec Émail Diamant Bleu fluo. (Juliette C.)
***
1. Que veut le peuple si ce n'est "canem et circenses" ?
2. D'où tombe cette obscure clarté ? ( voir aussi le 2. d'Anny C.)
3. Qui ramasse les déjections ?
(Marc V.)
***
Ce chien va se faire bouffer par le Basquiat du coin. Je vous le dis et j'en connais un rayon en mécanique des fluides et autres recettes à base de pounti ! (Sébastien M.)
***

1 commentaire:

  1. J. CROIX, critique et historien en art16 août 2013 à 00:48

    L'image montre, sur le trottoir d'un immeuble, quelques objets abandonnés : un gros chien en peluche, des petites roues d'un jouet cassé et un sac de supermarché. Sur le mur, l'on voit un panneau d'interdiction de stationner et une affiche un peu arrachée, représentant un crâne montrant des dents.

    Le texte fait allusion
    - à Dixie (dixit), nom de la chienne de la ministre des personnes âgées qui a fait le buzz et les gros titres autant que l'actualité égyptienne et l'évacuation sanglante des pro-Morsi…
    - truc de wouf : (d'un slogan pour un produit vétérinaire) quelque chose d'extraordinaire lié au chien
    - chiens écrasés : (péj.) rubrique d'un journal qui regroupe diverses informations, sans lien, ni entre elles, ni avec le reste de l'actualité
    - chienlit : (fam.) pagaille, désordre public
    - à l’Egypte et à Morsi (chez les Maures ! Si !)
    - au Sphinx de Gizeh qui, d'après les dernières thèses, serait l'image d'Anubis, dieu funéraire, représenté comme un grand canidé noir couché sur son ventre ou, plus généralement, comme un homme à tête de chien
    - thérianthrope (du grec ancien θηρίον, thêríon, bête sauvage, animal ; et ἄνθρωπος, ánthrôpos, homme, être humain) : se dit d'une représentation mi-animal mi-homme
    - à tout ce que l'on voudra selon sa propre culture et son imagination

    Le rapport texte/image évoque la vanité des informations médiatisées et rappelle notre finitude.

    RépondreSupprimer