La démarche

L’idée est, par une approche artistique et sociologique, autant sur le plan social que sociétal, de questionner les vanités contemporaines, le caractère éphémère des choses, voire la futilité des préoccupations humaines.

Toute ressemblance avec des personnages ou des faits réels n'est que fortuite.

Quelques références : les vanités, les cabinets de curiosités, les ready made, Christian Boltanski, Sophie Calle, Claude Lévêque, Martin Paar...

samedi 9 août 2014

Redondance, Vanité n°1422

Comme une périssologie itérative périssable et biodégradable sur le mode de la parabole allégorique, Anne Hecdoth reconduit les multiples apparences de ses objets d'étude de pacotille qui se répètent et en fait une lecture limpide et lisible en intégrant l'agréable corvée d'un point de vue différent. Sinon qu'est-ce qui pourrait encore nous renvoyer à l'enfance ?
***
Je suis absent jusqu'au lundi 25/08 midi. A bientôt (Gildas M.)
***
Bonjour,
Etant absent du bureau, je ne prendrai connaissance de votre message qu'à compter du 25 août. Je vous remercie pour votre compréhension. En cas d'urgence, vous pouvez contacter mon assistante de direction Stéphanie. Cordialement. (Jean-François C.)
***
Bonjour,
Je suis en congés jusqu'au 11 août. Je reprendrai contact avec vous dès mon retour. Cependant, en cas d'urgence, vous pouvez contacter Claire ou Laure. Vous remerciant de votre compréhension,Bien cordialement. (Mélanie L.)
***
Sympa ces filiations dangereuses ! (Anny C.)
***
E perissoloso sporgersi. (Marc V.)
***
Vanille
Abricot 
Nougat
Ile flottante
Tarte
Ananas
Sucre
(Marie-France D.)
***
Fond bleu n'est pas la mer,
bleu est la mer !
une émergence,
amandes caramélisées et myrtilles sauvages
l’île est chocolat,
vanille et cerise,
l’île est framboise,
Épicure en marin, noisettes sucrées et beurre salé,
Épicure en bateau, il saura nous conduire…
une île nous est offerte
à s'en tartiner ! (Benoît D.)
***

1 commentaire:

  1. J. Croix, critique et historien en art9 août 2014 à 18:23

    L'image montre, sur un fond bleu évoquant l'eau et le ciel d'été, les ingrédients d'un petit déjeuner gourmand : une étiquette collée sur une pochette en papier marron brillant indique qu'il s'agit d'un thé noir aromatisé à la vanille, à la cerise, à la framboise, au caramel et à la fraise, agrémenté de morceaux de noisettes sucrées et de vanille, nommé "Les liaisons dangereuses" ; au centre se trouve un bocal contenant du caramel à tartiner, aux éclats de caramel et au beurre salé, de la marque "Le Comptoir de Mathilde" qui nous met en garde par une étiquette sur laquelle on peut lire "Méfiez-vous des contrefaçons, exigez la marque Le Comptoir de Mathide" ; à gauche, est présentée, dans un étui dont une partie transparente permet de voir le produit qu'il emballe, une tablette de chocolat noir aux amandes caramélisées, de fabrication artisanale ; enfin, au premier plan, on découvre encore, avec un couvercle recouvert de tissu vert, un petit pot de confiture artisanale à la myrtille sauvage de la marque "L'Epicurien".

    Le texte fait allusion à tout ce que l’on voudra selon son imagination et ses propres références culturelles.

    Le rapport texte/image évoque la redondance des vanités et, notamment de celles de l'artiste.

    RépondreSupprimer