La démarche

L’idée est, par une approche artistique et sociologique, autant sur le plan social que sociétal, de questionner les vanités contemporaines, le caractère éphémère des choses, voire la futilité des préoccupations humaines.

Toute ressemblance avec des personnages ou des faits réels n'est que fortuite.

Quelques références : les vanités, les cabinets de curiosités, les ready made, Christian Boltanski, Sophie Calle, Claude Lévêque, Martin Paar...

samedi 23 mai 2015

Cage, Vanité n°1507

Continuant à croire qu'une absurdité impossible entre les individualités abstraites fonde l’action et ne donne pas à lire les considérations de la proximité systématisée d'intérêts avant leur déchirement, sans oublier une forme obscène de cri, Anne Hecdoth use de son tempérament moyennement drôle malgré les apparences de production et de savoir pour vous sommer d'arrêter ici votre lecture.
Car, son inaction étant de rigueur, elle regarde le critique d'art contemporain comme une cage vide neutralisée par des sous-couches univoques et abstraites renvoyant à des situations qui auraient à voir avec la symbolisation simplifiée mais pas si évidente de la redécouverte de l’économie commune. Ne pas élucider mais ajouter encore une dose d'usage produit ce nouveau rapport au monde : le désenchantement mimé. Qu'en est-il de cet ensemble d'informations condensées que les variables optent pour perdre de vue le temps ?
***
Merci pour votre message. J'anime actuellement un stage de dessin en Crète du 15 au 26 mai et aurai un accès limité à ma messagerie pendant cette période. J'essayerai néanmoins de traiter les messages les plus urgents et répondrai aux autres à mon retour. Merci pour votre patience et votre compréhension. (Christophe D.)
***
Pauv' bête ! (Vincent L.)
***
This is an automatically generated Delivery Status Notification. THIS IS A WARNING MESSAGE ONLY. YOU DO NOT NEED TO RESEND YOUR MESSAGE. Delivery to the following recipient has been delayed : blablabla@blablabla.comMessage will be retried for 2 more day(s). Technical details of temporary failure : DNS Error: MX lookup of blablabla.com returned error DNS server returned general failure. (Rudi G.)
***
M'enfin, que devient J. Croix ? Transmettez-lui nos amitiés. (Éric D.)
***
Une vraie discussion de barreau de cage, comme dirait John. (Juliette C.)
***
Accrochez vous aux barreaux ! (Marie-France D.)
***
En ce week-end de Pentecôte, les pigeons se sont évadés... (Odile C.)
***
Le centre des cibles est mon ennemi. Je lui préfère les multiples directions qui ne sont pas guidées par une pensée unique qui ne dirige que vers un seul point d'impact et d'impasse. Ouvrez donc la cage ! (Luc P.)
***
"Celui qui invente, au contraire de celui qui découvre, n'ajoute aux choses, n'apporte aux êtres que des masques, des entre-deux, une bouillie de fer". René Char (Marc V.)
***

1 commentaire:

  1. L'image montre une cage dorée et vide derrière laquelle on devine une grosse potiche contenant un bouquet de plantes sèches et d'autres objets sans grande importance sur lesquels les regardeurs s'attarderont ou pas.

    Le texte fait allusion
    - à l'absurdité
    - au tempérament de l'artiste
    - à son inaction
    - aux critiques d'art
    - au vide
    - au temps
    - à un commentaire de Jérôme Mauche (écrivain et poète, directeur de la collection "Les Grands Soirs" aux éditions des Petits Matins, enseignant à l’école nationale des Beaux-arts de Lyon, critique d’art, co-commissaire d’expositions d’art moderne historique et organisateur de plate-formes de cycles de rencontres à la fondation d’entreprise Ricard) sur une exposition personnelle d'un artiste bordelais. Les incrédules iront le déchiffrer là :
    http://www.eponymegalerie.com/michel-herreria-lexique-de-l-attention/
    - à tout ce que l’on voudra selon son imagination et ses propres références culturelles

    La rapport texte/image évoque le vide et la vanité de l'art et de ses critiques.

    RépondreSupprimer