La démarche

L’idée est, par une approche artistique et sociologique, autant sur le plan social que sociétal, de questionner les vanités contemporaines, le caractère éphémère des choses, voire la futilité des préoccupations humaines.

Toute ressemblance avec des personnages ou des faits réels n'est que fortuite.

Quelques références : les vanités, les cabinets de curiosités, les ready made, Christian Boltanski, Sophie Calle, Claude Lévêque, Martin Paar...

dimanche 3 janvier 2016

Déchéance, Vanité n°1601

En mode s'en payer une tranche plutôt que faire une méchante tronche ou, comme Laponche, filer les pétoches, Anne Hecdoth choisit de s'épancher en se penchant sur l'échéance proche qui a échoué sans échouer et vous souhaite chaleureusement chance et richesse enchanteresses sans chute échéant. Jouant la mouche du coche ayant chu inconstitutionnellement dans la constitution des régions pour donner le change aux tri-régionaux de mèche, elle cherche sur le champ une métaphore de l'état fort mais vache quand la gauche gauche se déchaîne. Chiche ?
***
Mon adresse a changé. Désormais vous pouvez me joindre [ailleurs]... (Daniel B.)
***
Je serai de retour le lundi 4 janvier. A bientôt. (Gildas M.)
***
Delivery to the following recipient failed permanently. (Marie P.)
***
Bonjour ! J'ai un accès limité à mes emails, du 27 décembre 2015 au 4 janvier 2016. Pour toute question urgente concernant la gestion de projet, contactez Thibaud. (Grégory)
***
Les tafs hors ? (Marc V.)
***
Ah ! Payons-nous une bonne tranche d'amitié, de solidarité (plus une tranche de talent). Et prenons la mouche du coche pour construire un monde meilleur. Amitié. (Gisèle A.)
***
Ça sent le sapin. (Juliette C.)
***
Je retiens tes bons voeux de ton dernier message. Christiane et moi t’en remercions ; merci de penser à nous. Meilleurs voeux à tes frères et à tous ceux de la génération montante. Affectueusement (Louis C.)
nota : Christiane ajoute “viens nous voir!...”
***
Cha ché chur !... Euch penche bien !... Allez bonne année et BizouCHHHH !... (Cathy S.)
***
Merci beaucoup Anne pour vos voeux qui jouent avec les mots. A mon tour, je vous souhaite une très belle année 2016 à partager avec ceux que vous aimez et espère que nous nous reverrons bientôt. Je vous embrasse, A très bientôt ! Bien amicalement, (Marie S.)
***
Et que cette année qui nous échoit reste source de bonheur, paix et sérénité... sincérité aussi sans doute. Bonne Année à toi et aux tiens, Odile, et merci pour ces moments à la fois de répit et de  gymnastique régulièrement imposés à nos esprits ... parfois englués... Je t'embrasse. (Marie-Pierre C.)
***
Le tapis volant tricolore emporte un peuple hypnotisé. Bonne année 2016 ! (Luc P.)
***
Ah, la vache ! Chiche ! Merchi Anne Hecdoth et bonne route 2016 ! (Frédérique P.)
***
Bonne Anne, chère Odile !... (Nela A.)
***

1 commentaire:

  1. J. Croix, critique et historien en arts3 janvier 2016 à 12:28

    L'image montre un faux végétal décoratif blanc (évocation de neige et de froid), orné de boules brillantes aux couleurs différentes et tailles diverses (la boule brillante est, comme le miroir, un symbole de vanité), devant une baie vitrée au travers de laquelle semble flotter un motif lumineux en forme de papillon (évocation de la vie éphémère) dans la nuit noire, et au pied duquel sont empilés quelques livres (vanités du savoir) sur l'un desquels l'on peut lire ce qui semble être un titre "ZERO TO ONE" à côté d'une lauze d'ardoise redressée sur laquelle est écrit à la craie blanche un texte : "NON, au dérèglement climatique c'est maintenant... BONNE ANNÉE 2016".

    Le texte fait allusion
    - à un tic de langage dans l'air du temps (en mode). Pour en découvrir d'autres, voici le lien :
    http://www.marianne.net/bon-courage-autres-tics-langage-air-du-temps-100239031.html
    - aux franches rigolades (s'en payer une tranche)
    - au pessimisme de saison (faire une méchante tronche)
    - à Bernard Laponche, physicien nucléaire pessimiste. Pour vous faire peur, voici le lien :
    http://www.telerama.fr/monde/bernard-laponche-il-y-a-une-forte-probabilite-d-un-accident-nucleaire-majeur-en-europe,70165.php
    - au 1er janvier, date fatidique qui signe la fin de l'année dernière (échéance proche)
    - au double sens du mot "échouer" (= tomber ou rater)
    - au réchauffement climatique qui fait tant plaisir en cette saison (chaleureusement)
    - au mérite narcissique que s'attribue l'artiste pour l'élection de sa vieille amie Mouche à la nouvelle Région pour laquelle elle a fait un buzz du tonnerre
    - au deuxième et dernier livre-programme d'Alain Juppé à paraître le 13 janvier prochain : "Pour un État fort". Voici un lien pour en savoir plus :
    http://www.lejdd.fr/Politique/Alain-Juppe-choisit-la-fermete-face-a-Sarkozy-766801
    au pouvoir liberticide (l'état fort mais vache)
    - aux maladresses en chaîne de la gauche maladroite (la gauche gauche se déchaîne)
    - au défi que lance l'artiste à son public-chéri-mon-amour pour l'aider à trouver la métaphore d'un état fort (chiche ?)
    - à tout ce que l’on voudra selon son imagination et ses propres références culturelles

    Le rapport texte/image évoque la déchéance des états et la vanité des états d'esprits

    RépondreSupprimer