La démarche

L’idée est, par une approche artistique et sociologique, autant sur le plan social que sociétal, de questionner les vanités contemporaines, le caractère éphémère des choses, voire la futilité des préoccupations humaines.

Toute ressemblance avec des personnages ou des faits réels n'est que fortuite.

Quelques références : les vanités, les cabinets de curiosités, les ready made, Christian Boltanski, Sophie Calle, Claude Lévêque, Martin Paar...

lundi 4 mai 2009

Fleurs, Vanité n°0918

En quoi ces fleurs sont-elles différentes des autres ? Marquent-elles la fin de ce qui était en apparence vide de sens - juste beau - ou écrivent-elles une histoire ? Devant cette danse immobile et inquiétante de fleurs fanées, d’ombres et de lumière, Anne Hecdoth médite ce verset de Job : "L'homme, né d'une femme, vivant peu de jours et rassasié d'agitation, comme une fleur germe et se fane, et fuit comme l'ombre sans s'arrêter". (XIV, 1-2)

"Fleurs fanées, cœur aimé." (Anny C.)

Que faire ? Le remplacer et aller vite cueillir dans les champs ces belles fleurs sauvages. (Gisèle A.)

La beauté qui émane de cet harmonieux ensemble créé par les fleurs, leur ombre portée ainsi que les motifs de la nappe de table, me touchent et comblent mon âme ravie. Nul n'est besoin ici d'intellectualiser quelque notion du beau que ce soit. Au diable les prouesses vaines de mots censés dire un sens !!! Mon innocence et mon enthousiasme s'emportent et modestement encensent la précieuse image. (Geneviève R.)

Je trouve Job très amer et je lui répondrais ceci : "L'organisme humain est un miracle qui émerge de la nuit des temps à partir de la merveilleuse totalité de la planète Terre." (Cathy P.)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire