La démarche

L’idée est, par une approche artistique et sociologique, autant sur le plan social que sociétal, de questionner les vanités contemporaines, le caractère éphémère des choses, voire la futilité des préoccupations humaines.

Toute ressemblance avec des personnages ou des faits réels n'est que fortuite.

Quelques références : les vanités, les cabinets de curiosités, les ready made, Christian Boltanski, Sophie Calle, Claude Lévêque, Martin Paar...

lundi 27 avril 2009

Ptôse mammaire, Vanité n°0917


Anne Hecdoth s’interroge face à l’épidémie annoncée. Par principe de précaution, elle prend des mesures de prévention face à la menace de contamination planétaire en se moquant de son image et en critiquant le "beau" qui mène le monde au nom des convenances, lesquelles reposent entre autre sur le rejet de l’apparence d’une ptôse mammaire chez les fleurs qui se fanent (apparence jugée "vulgaire" puisque connotée "vraie"). Ainsi elle condamne la fracture entre l’art et la société en revendiquant l’esthétique du laid dans un refus entêté de maquiller la réalité.

***
Juste une anecdote : j'ai un rhube suspect depuis que je suis revenue de la visite de la cathédrale de Chartres parce que je n’y ai rien vu de laid, ce qui be paraît donc suspect ... et, cobe la ptôse de la fleur de lilas dans son vase art déco, je be fane et be sens bien réelle ! Atchoum ! Excusez-boi ! Ainsi je suis plus vivante que les anges de pierre ? Et Baudelaire d'en rajouter : "Ange plein de beauté, connaissez-vous les rides ?" Et... et Rimbaud de surenchérir : "Un soir j'ai assis la beauté sur mes genoux et je l'ai trouvée amère - et je l'ai injuriée !" et que fais-tu de la chute originelle ? (Anny C.)
***
Ah je sens que le niveau philosophique monte. J'ai même dû aller prendre mon dictionnaire et chercher "ptôse" ; j'en conclus que j'ai dû avoir une ptôse cérébrale et/ou cérébelleuse... Merci de me remettre à niveau ou d'essayer. (Marie-Lise B.)
***
Je ne sais pas si les précautions prises par Anne seront efficaces, mais au moins elles ont le mérite d'être cocasses ! (Cathy P.)
***
Bizarre… Personne n’a encore parlé d’Al Quaïda pour cette grippe porcine ! Et le jour où nous n’aurons plus d’air il y aura une "facture" en plus à payer… (Joël C.)
***

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire