La démarche

L’idée est, par une approche artistique et sociologique, autant sur le plan social que sociétal, de questionner les vanités contemporaines, le caractère éphémère des choses, voire la futilité des préoccupations humaines.

Toute ressemblance avec des personnages ou des faits réels n'est que fortuite.

Quelques références : les vanités, les cabinets de curiosités, les ready made, Christian Boltanski, Sophie Calle, Claude Lévêque, Martin Paar...

lundi 8 juin 2009

Crash, Vanité n°0923

Sweet Home ou la Nappe d’Anne Hecdoth vue du ciel

Le rotor torpillé a tort : l’art vide est haut et Ouranos, victime d’un crash boursier, est son mentor.

Je ne savais pas que Gaïa faisait du modélisme à un tel niveau de technologie ! Ça doit être génial ! J'en veux ! (Henry E.)

Le fantasme, c'est le ventilateur chic en bois au plafond, années 30, qui rafraîchissait les fronts avec leurs pales... Non loin un billard vert en bois d'acajou... Et puis Boggart dans un fauteuil... un piano qui joue India Song... L'air est moite, une passion amoureuse va naître et se jouer... Duras est là qui écrit la suite. (Anny C.)

Ce matin, à la vue de cette nappe, mon esprit était aussi vide que le titre du bouquin !!! Mais c’est toujours aussi délirant !!! (Cécile B.)

Oooooh ! Je n'avais compris que l'art vide est haut moi ! (Leslie C.)

Un vrai Dossier de l'écran avec explication de texte… (Malo C.)

Tout ceci me paraît un peu retors et tiré par les pales… mais j’aime quand-même ! (Cathy P.)

Quelle imagination, associations d’idées ! Bref quel cerveau impressionnant !!! (Sofaille M.)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire