La démarche

L’idée est, par une approche artistique et sociologique, autant sur le plan social que sociétal, de questionner les vanités contemporaines, le caractère éphémère des choses, voire la futilité des préoccupations humaines.

Toute ressemblance avec des personnages ou des faits réels n'est que fortuite.

Quelques références : les vanités, les cabinets de curiosités, les ready made, Christian Boltanski, Sophie Calle, Claude Lévêque, Martin Paar...

lundi 14 septembre 2009

Suicide, Vanité n°0937

« Tout doit disparaître ! », comme on dit à la braderie… Anne Hecdoth s’interroge sur les fondements de la télécommunication et sur ce qui pousse un être humain à aller au casse-pipe ?

Question trop grave et, en ce qui me concerne, trop complexe pour que je me permette de dire quoi que ce soit sur un sujet dont je ne connais rien !!! Sorry Anne !!! (Cathy P.)

C’est terrible cette hécatombe à France-Télécommando ! Arrêtez le massacre ! EXTRAIT interview Nouvel OBS : « DESESPERANCE - Il suffit de questionner autour de soi pour se rendre compte qu'une politique ancienne consiste à bloquer les 45-50 ans vers aucun avenir, les poussant vers la sortie à 55 ans, avec desAssedic qui s'épuisent et des retraites à 400-600€ par mois ; outre une cassure entre les générations, ces " Assedic casses" des caisses de retraites et autres, faute de cotisations, on le doit au recrutement illégal, discriminatoire, et à une saturation de travail "pression" pour ceux qui bossent… On pourrait également parler des jeunes "bac+ 6" qui ne trouvent rien pendant 3 ans... Politique programmée qui conduit la France droit dans le mur. » No comment! (Anny C.)

J'ai les mêmes interrogations que toi... Cette Société est MALADE. (Patrick F.)

Je pense que cela pourrait faire une excellente pub !!! (Sofaille M.)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire