La démarche

L’idée est, par une approche artistique et sociologique, autant sur le plan social que sociétal, de questionner les vanités contemporaines, le caractère éphémère des choses, voire la futilité des préoccupations humaines.

Toute ressemblance avec des personnages ou des faits réels n'est que fortuite.

Quelques références : les vanités, les cabinets de curiosités, les ready made, Christian Boltanski, Sophie Calle, Claude Lévêque, Martin Paar...

lundi 4 janvier 2010

Le Secret de la vie, Vanité n°1001

Memento quia pulvis es*

Pour commencer… l'Anne Hecdoth emprunte un dessin d’élève et l’installe parmi les fées-mères dont la nudité respecte la tradition iconographique des allégories de la Vérité, avec au 1er plan un personnage qui brandit des bougies éteintes, symboles du temps qui passe et de la brièveté de la vie qui ne tient qu’à un fil... Suspendu par un pied au dessus de strates rouges évoquant le Tartare, un petit diable en mauvaise posture descend de son nuage et rappelle l’entropie qui nous conduit à la poussière apocalyptique inéluctablement. Le pendu, en couche-culotte, évoque la naissance, la corde symbolisant le cordon ombilical. Mais, n’est-ce pas de la poussière que naissent les étoiles ?

*Souviens-toi que tu es poussière

Bon, comme c'est le début de l'année 2010 j'ai fait la poussière, comme on dit, et je me suis donc débarrassée de moi ! De moi ? Ben, oui ! OUF ! Restent l'esprit et la lettre de votre servante qui persiste et signe ! (Anny C.)

Je ne peux m'empêcher, en voyant cette ronde de nymphes autour de la chandelle du temps, de penser que ce que leur tend le personnage ressemble à des tampons périodiques et que le diablotin, tête en bas, ficelle en haut, perdu dans le rouge, associe le cycle des menstruations (l'interne et le caché) à la visibilité du corps exposé. La brosse attend de coiffer les mèches... de la bougie ? (Marie-Hélène B.)

Ce dessin me donne des frissons... (Béatrice L.)

Bravo à l'élève : il a de l'avenir, bien que je ne décèle pas une nature très enjouée dans son œuvre !!! Edvard Munch, à qui ce dessin me fait penser, ne faisait pas non plus dans le comique !!! Bravo aussi à Anne et à ses jeux de mots de début d'Année !!! Tout ceci vaut bien un peu de poussière sans doute !!! (Cathy P.)

2010, donc… La dernière fois que "nous" avons été dans une année du type (2x)-x, c'était en 1809, quand Napoléon Bonaparte était empereur des Français. Auparavant il faut remonter à 1608, donc sous Henri IV, puis à 1407, sous Charles VI le Fol. Sous cet angle, les choses apparaissent assez périodiques (comme ces tampons que mentionne M.-H. B.). Tous ces souverains sont aujourd'hui poussière… L'image de la semaine m'évoque un petit autel (mais le texte ne précise pas de combien d'étoiles). Histoire de nous rappeler que les choses sont aussi transitoires, j'imagine. Après tout, ne sommes-nous pas qu'un peu de poussière agglomérée (ça tient pendant quelques dizaines années) qui trouve plus confortable de vivre à l'autel ? (Thierry S.)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire