La démarche

L’idée est, par une approche artistique et sociologique, autant sur le plan social que sociétal, de questionner les vanités contemporaines, le caractère éphémère des choses, voire la futilité des préoccupations humaines.

Toute ressemblance avec des personnages ou des faits réels n'est que fortuite.

Quelques références : les vanités, les cabinets de curiosités, les ready made, Christian Boltanski, Sophie Calle, Claude Lévêque, Martin Paar...

lundi 5 juillet 2010

Pression, Vanité n°1027


C’est de la triche ! Quand la pression dépasse les limites déontologiques, Anne Hecdoth relance le débat sur l’arbitrage vidéo de la soupape. Selon l’interprétation inévitable des images ou de l’action qu’elles figurent, qui devrait-on dégager à toute vapeur?
***
Bravo! C'est très clair. (François-Jacques G.)

***
La vapeur nous aveugle, mais c'est la marmite qu'il faut changer car je parie que la soupape ne tiendra pas jusqu'en 2012. Mais le spectacle ne fait que commencer et le festival s'ouvrira sur cette œuvre cinématographique inoubliable: "La cocotte sifflera trois fois". (Juliette C.)
***
Oups????????????? (Anny C.)
***
Comment, LA soupape? Moi qui pensais que le cardinal secrétaire d'état et le camerlingue devait nécessairement être du sexe masculin... Décidément les choses ne sont plus ce qu'elles étaient. Ce que le monde évolue tout de même. Et ce n'est pas un vain mot. (Prokopios)
***
Je propose que l'on "dégage" l'arbitrage: vive la liberté et l'anarchie!!! De toutes façons, étant donné l'âge canonique de la cocotte et de la soupape, les tricheries diverses ont encore de bien beaux jours devant elles!!! (Cathy P.)

***

De la vapeur par ce temps?... Quelle cuisine!!! Vite de l'air! (Hécate)
***
De Papin (Denis) à Papin (le footballeur)... la vapeur aux sonorités de cigales en rut chuchotte quelques évidences qui, bien sûr, nous (s')échappent.
Sussurer
Evaporer
Baver (un peu)
Voilà le retour de SEB, grand maître des cocottes, filmé par la pythonisse bordelaise qui évacue ses angoisses, cuites à point, qui l'eût cru? (Marie-Hélène B.)
***
J'ai eu raison de toujours me méfier des cocottes-minutes! (Thérèse B.)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire