La démarche

L’idée est, par une approche artistique et sociologique, autant sur le plan social que sociétal, de questionner les vanités contemporaines, le caractère éphémère des choses, voire la futilité des préoccupations humaines.

Toute ressemblance avec des personnages ou des faits réels n'est que fortuite.

Quelques références : les vanités, les cabinets de curiosités, les ready made, Christian Boltanski, Sophie Calle, Claude Lévêque, Martin Paar...

lundi 28 février 2011

Discours, Vanité n°1109


L’étrange guinguette rivalise avec le MAM (Musée d’Art Moderne). Pas lasse de discours guindés des guignols bègues et goguenards, ni de cérémonies sans âme, Anne Hecdoth jette son regard de guingois sur un jeu de chaise musicale. Qui sera le prochain incinéré ?
***
Ginger Elle, j'espère. Elle a grignoté trop de gingembre et me fait du gringue de façon grinçante et grand-guignolesque en m'invitant à guincher. Au secours ! (Greta Gabbro)
***
Ça m'ennuie plus qu'autre chose, chère Anne Hecdoth, tu veux bien me sortir de ta liste ? (Marie-Eudes E.)
***
Le MAM est le MOMA cis-atlantique ? (Heurv')
***
Avec cette photographie...
Tam-tam sous les tilleuls verts de la promenade...
Pan dans les branches de Sassafras...
Le clan des verts en escalade...
Un plan de formation de l'EN...
Des fans d'exotisme...
... pour entrer dans la ronde d'Anne H. avec Rimbaud, de Obaldia, Cohn-Bendit, Odile le professeur et Pierre Loti le voyageur. (Anny C.)
***
Vous tombez dans les panneaux tous les quinze jours ? (Sébastien M.)
***
Pour la sortie : PRUDENCE ! (Recommandation de Raymond HAINS). Mille amitiés de l'ambuleuse. (Marie-France D.)
***
Et le MAN (musée d'art naïf) à Sète... (l'Artis'anne)
***
Apparemment le chef est irascible et tout-puissant, donc attention à toi, Anne Hecdoth, de ne pas en être la prochaine victime !!! (Cathy P.)
***
Facile, là : il faut descendre... (Marc V.)
***

2 commentaires:

  1. J. CROIX, critique et historien de l'art28 février 2011 à 14:41

    La photo (qui vaut mieux qu’un petit discours de 6 minutes et 52 secondes) montre une partie de terrasse d’un restaurant de plein air, à l’ombre d’un arbre au ramage majestueux dont certaines branches portent des écriteaux adressés à la clientèle, l’un d’eux signifiant : "Si vous embêtez le chef, vous aurez une plus petite part". Coincée étrangement entre deux branches, se trouve une chaise en bois calcinée. Au premier plan, une pancarte indique la sortie. A l’arrière plan, une voiture décapotable rouge est garée au soleil.

    Le texte fait allusion :
    - à MAM (Michèle Alliot-Marie) et ses affaires étranges
    - aux palaces guindés
    - au film primé aux Oscars, "le Dicours d’un roi"
    - au discours de Nicolas Sarkozy sur les événements qui secouent le monde arabe
    - au remaniement ministériel (vulgairement appelé jeu de la chaise musicale)
    - aux gouvernements grillés

    Le rapport texte/image évoque la vanité des discours lors des Oscars et autres cérémonies de distribution de prix.

    RépondreSupprimer
  2. J. CROIX, critique et historien de l'art28 février 2011 à 16:37

    @ Heurv'
    Le MAM se trouve à Paris bien sûr ! A ne pas confondre avec le Museum of Modern Art de New York !
    http://mam.paris.fr/

    RépondreSupprimer