La démarche

L’idée est, par une approche artistique et sociologique, autant sur le plan social que sociétal, de questionner les vanités contemporaines, le caractère éphémère des choses, voire la futilité des préoccupations humaines.

Toute ressemblance avec des personnages ou des faits réels n'est que fortuite.

Quelques références : les vanités, les cabinets de curiosités, les ready made, Christian Boltanski, Sophie Calle, Claude Lévêque, Martin Paar...

lundi 11 juillet 2011

Hédonisme, Vanité n°1128


Gaudeamus ! Toujours les mêmes rites estivaux : tandis que les soldes s’installent et que les prix se délestent, le temps se fait lourd. Mais il passe. Et combien de CO2 pèse une Vanité d’Anne Hecdoth ? Faites passer !
***
Ah ! Non ! Vous n'allez pas solder GERTRUDE (http://gertrude.over-blog.org/) ! Je la préviens de suite ! Hier encore, je l'ai vue, sous son globe, afficher un bleu IKB pour annoncer que le temps serait au "Beau fixe" tout l'été ! On ne solde pas de tels présages, même s'ils sont vains ! Sainte Juliette ! Sainte Rita ! Aidez-nous ! (l'ambuleuse)
***
Mais si ! Mais si ! Je veux bien être soldée ! De toute façon, qui voudrait m'acquérir ? Ce serait tellement vain... Je préfère qu'on me chérisse !
Et merci à la Fabuleuse Ambuleuse à qui je donnerais ma chair, ma peau , mes os, et mon crâne cinq fois plutôt qu'une !
Vous m'excuserez, soeur Anne, de ce débordement d'os... (Gertrude)
***
Désastreux : on solde même la culture et ses "Affinités électives " en ces temps frivoles... (Hécate) 
***
C'est la meilleure. (Anny C.)
***
http://verpincant.over-blog.com (Pierre T.)
***
Attention aux arnaques dans les soldes ! Les vanités soldées n'en sont plus ! Qu'on se le dise ! (ella)
***
moDE m’oSE moRT (Marc V.)
***
En langue vulgaire, ne dit-on pas d'une personne accro aux vanités qu'elle tente de "péter au-dessus de son c.." ? Les multiples vanités humaines se traduisent ainsi en émissions de gaz à effet de serre...! Dont le volume cumulé est nécessairement considérable ! Car peu importe à quels niveaux sortent ces gaz, ils sont toujours abominablement riches en méthane, qui est encore plus nuisible que le bénin CO2 (en lequel - ouf ! - il va se transformer peu à peu par oxydation). Voilà combien pèsent les innombrables vanités humaines, et c'est pourquoi leurs effets gazeux massifs finiront par avoir notre mort... (Gaude Mihi Olisbos)
***
Les vanités sont soldées toutes l'année, mais très courues en ces temps où le paraître l'emporte sur l'être ! (Anne G.)
***
Toute la vie n'est qu'un théâtre de pantomime, une pantalonnade de la naissance à la tombe. (René G.)
***
A mon avis, une Vanité d'Anne H. ne peut pas peser trop lourd en CO2, étant donné - c'est bien connu - qu'une vanité avouée est une vanité pardonnée !!! (Cathy P.)
***

1 commentaire:

  1. J. CROIX, critique et historien de l'art11 juillet 2011 18:23

    L'image montre la vitrine d'un magasin de vêtements sur laquelle est affiché le mot "soldes", le "o" étant remplacé par la photo d'un crâne humain (memento mori).

    Le texte fait allusion
    - à un impératif latin signifiant "réjouissons-nous !"
    - aux plaisirs de l'été
    - au poids économique des soldes
    - à la météo
    - à la fugacité du temps
    - au poids des mails selon l'ACV (l'analyse du cycle de vie) et de leur impact sur la planète. Voir : http://ecologie.blog.lemonde.fr/2011/07/07/combien-de-co2-pesent-un-mail-une-requete-web-et-une-cle-usb/#xtor=RSS-3208001?utm_source=twitterfeed&utm_medium=twitter
    - aux nombreux mails que chacun reçoit avec l'injonction de les faire circuler le plus possible

    Le rapport texte/image évoque la vanité des plaisirs et des vanités.

    RépondreSupprimer