La démarche

L’idée est, par une approche artistique et sociologique, autant sur le plan social que sociétal, de questionner les vanités contemporaines, le caractère éphémère des choses, voire la futilité des préoccupations humaines.

Toute ressemblance avec des personnages ou des faits réels n'est que fortuite.

Quelques références : les vanités, les cabinets de curiosités, les ready made, Christian Boltanski, Sophie Calle, Claude Lévêque, Martin Paar...

mardi 27 mars 2012

Apparence, Vanité n°1213

Se posant en chercheuse qui trouve et  d’apparence pas très catholique, Anne Hecdoth critique sans pitié le crétin syncrétique patenté d’apparence impie dont l’impéritie apparaît impitoyablement apparentée à l’apparition d’une pietà cathodique. Si l’enjeu éthique des appâts rances donne aux caméras un aspect sibyllin, comment résister à l’appel des amalgames vides de sens ?
***
Je savais bien qu'un jour vous nous serviriez le Vain de messe en technicolor. (Juliette C.)
***
Alvetz, que aprenni  ! Diu es un estatua a la television !! (Sébastien M.)
***
Eh oui, je me posais justement la question. Comment résister ? Saperlipopette ! Comment résister ? (Heurv')
***
Dieu quel Capharnaüm ! (Anny C.)
***
Quand la piété est sans merci ni pitié, elle façonne tous les fantômes dont s'abreuvent les dieux et les esclaves. (Hécate)
***
Quel charabia ! "Volapuk", dirait Villiers de L'Isle-Adam. Et le souvenir littéraire de cet autre : "Se te sabir Ti respondir Se non sabir Tazir, Tazir Mi star Mufti Ti, qui star ti Non interdir Tazir Tazir" (Molière, le Bourgeois gentilhomme), et toi, bourgeoise gentille dame..... (l'Artis'Anne)
***
La chair est triste et j'ai vu tous les films ! (l'ambuleuse)
***
Comment, comment ? mais pardi en ayant l'apparence d'un/d'une agnostique ! (ella)
***
Ce que tu fais là porte un nom : du SPAM. Merci de cesser cette pratique. (Le Poireau via Twitter)
***
Anne Hecdoth part en spam tandis qu'à La Havane l'oeil du vatican scrute l'oreille du parti. (Marc V.)
***
Mieux vaut un amalgame vide de sens qu'une bonne rage dedans. (Dr. Malo C.)
***

1 commentaire:

  1. J. CROIX, critique et historien en art27 mars 2012 à 15:06

    L'image montre un ensemble de caméras et de moniteurs disposés dans la salle de la Cheminée à l'Utopia de Bordeaux. Au mur se trouve une tenture représentant des anges botticelliens. Sur l'un des écrans apparaît l'image d'une pietà aux pieds de laquelle on aperçoit des fleurs de lys (symbole marial) et des bougies, symboles de vanité.

    Le texte fait allusion
    - au mémoire que rédige actuellement l'artiste dans la forme passée et non future, la plaçant ainsi en trouveuse et non en chercheuse ce qui, n'étant pas conventionnel, ne convient pas pour un travail rigoureux de "recherche"
    - à la polémique créée par Nicolas Sarkozy (qui n'en rate pas une !) sur les "Musulmans d'apparence"
    - à la religion de l'artiste : le nombrilisme
    - aux allitérations porteuses de poésie qui ne montrent pas non plus la rigueur attendue d'un chercheur
    - les crétins se reconnaîtront (ou pas)
    - syncrétisme = disposition philosophique fusionnant plusieurs doctrines religieuses et interfèrant différents rites et croyances
    - patenté = qui a le monopole d'une activité (ici, la crétinerie)
    - impie = qui montre du mépris pour la religion
    - impéritie = manque de connaissances et de compétences dans la fonction exercée
    - pietà = peinture ou sculpture représentant une Vierge éplorée tenant sur ses genoux son fils mort. Ici la pietà évoque la mère de Mohamed Mehra, minée par le remord…
    - cathodique (en rapport avec l'écran de télévision) = jeu de mot facile avec "catholique"
    - jeux de mots entre "appâts rances" et "apparences", "caméras" et "cas Mehra"…
    - sibyllin = au sens obscur et qui peut semer la confusion dans les esprits
    - à l'appel en résistance de certain parti de gauche
    - aux discours politiques incongrus

    Le rapport texte/image évoque la vanité des apparences.

    RépondreSupprimer