La démarche

L’idée est, par une approche artistique et sociologique, autant sur le plan social que sociétal, de questionner les vanités contemporaines, le caractère éphémère des choses, voire la futilité des préoccupations humaines.

Toute ressemblance avec des personnages ou des faits réels n'est que fortuite.

Quelques références : les vanités, les cabinets de curiosités, les ready made, Christian Boltanski, Sophie Calle, Claude Lévêque, Martin Paar...

lundi 8 octobre 2012

Pain au chocolat, Vanité n°1241

Privée de son droit au pain au chocolat et passionnée de vaines niaiseries, Anne Hecdoth s’accommode d’une viennoiserie. Qu’est-ce que l’humain ?
***
Qui trop veille cherche noise. Les mots extrêmes sont devenus des maux et l'on peine à choquer, las...! (Eric D.)
***
Valsons à Vienne avec du bon pain... (Anny C.)
***
C'est pas en Afrique du Sud qu'on me piquera mon pain au chocolat. Ma voiture voire ma vie, oui. Mais mon pain au chocolat, que nenni ! C'est rassurant... quelque part. Non ? (Heurv')
***
Chère Anne, c'est promis, la prochaine fois que vous montez à Paname, je vous prépare des choux à la crème, des éclairs au chocolat et des petites chouquettes dorées.
Voyons, un peu de douceur dans ce monde de brutes ! (Juliette C.)
***
Eh oui ! Mais cela vaut mieux que d'aller chercher de vaines 'noiseries'.
Bonne soirée, vraiment. (Vincent L.)
***
La viennoise rit de la Vaine oye au riz ! 
Elle hume ! Hein ? En vain ! (Marie-France D.)
***
On peut remplacer sa choco latine par une conne de gazelle (Sébastien M.)
***
Attention ! Il est interdit de manger un pain au chocolat pendant le ramadan ! (David-Emmanuel L.)
***
C'est lancé !!!!!! (Sébastien M.)
***

1 commentaire:

  1. J. CROIX, critique et historien en art8 octobre 2012 à 17:46

    L'image montre divers objets disposés sur une table. Au centre, une chouquette entamée devant un verre de jus d'orange aux trois-quarts vide ; à droite, une tasse de café blanche sur le bord de laquelle se trouve l'empreinte de la lèvre inférieure d'une femme portant un rouge à lèvres intense ; à gauche, un petit photophore violet aux lignes kitchs ; au premier plan, des serviettes en papier rouges et blanches et une feuille de papier blanche, pliée en deux, comportant des titres manuscrits d'essais philosophiques.

    Le texte fait allusion
    - à la privation des droits qui touche l'artiste
    - à l'anecdote du pain au chocolat qui a fait le buzz cette semaine
    - au jeu de mot phonique (vraie niaiserie, viennoiserie)
    - à l'humanité

    Le rapport texte/image évoque le désenchantement du monde, la pensée sauvage et la vanité des mots et des choses.

    RépondreSupprimer