La démarche

L’idée est, par une approche artistique et sociologique, autant sur le plan social que sociétal, de questionner les vanités contemporaines, le caractère éphémère des choses, voire la futilité des préoccupations humaines.

Toute ressemblance avec des personnages ou des faits réels n'est que fortuite.

Quelques références : les vanités, les cabinets de curiosités, les ready made, Christian Boltanski, Sophie Calle, Claude Lévêque, Martin Paar...

mercredi 24 avril 2013

Effets cliquets, Vanité n°1316

Dans l'optique m'as-tu vu de sa démarche lunatique et fantasque perçue par le petit bout de sa lorgnette critique, Anne Hecdoth ne reste pas KO : enfin libérée du carcan chaotique dont elle était l'otage captivée, elle pousse un soupir d'immense soulagement. Quel cadeau prothétique suppléera à sa thèse antithétique sur les effets cliquets prophétiques ?
***
Je suis absent jusqu'au lundi 29 avril matin. A bientôt. (Gildas M.)
***
(Anny C.)
***
La Creuse est toujours aussi belle avec le soleil ! Bises (Martine D.)
***
Religion, presbytie et vieilles dentelles… l’âge de la retraite serait-il venu ? (David-Emmanuel L.)
***
Aucune ab-surdité, chez Anne Hecdoth. C'est un prof éthique ! (L'ambuleuse, mfd - mercerieambulante.typepad.com)
***
Autre clic, autres lunettes...
Photo de René Burri - Nature morte avec lunettes de Le Corbusier
***
cli— (♪— ) cliclic (♫) cli—clic (♪ — ♪) /
cli— (♪— ) cliclic (♫) /
cli-clic(♪♪) cli-clic(♪♪) cli-clic(♪♪) cli-clic(♪♪) cli-clic(♪♪) cli-clic(♪♪) /
cli— (♪— ) cliclic (♫) / clic clic (♪ — ♪) /
cli-clic(♪♪) cli-clic(♪♪)  cli-clic(♪♪) cli-clic(♪♪) cli-clic(♪♪) cli-clic(♪♪) cli-clic(♪♪) cli-clic(♪♪)  cli-clic(♪♪) cli-clic(♪♪) cli-clic(♪♪) cli-clic(♪♪) cli-clic(♪♪) cli-clic(♪♪)  cli-clic(♪♪) cli-clic(♪♪) cli-clic(♪♪) cli-clic(♪♪) cli-clic(♪♪) cli-clic(♪♪)  cli-clic(♪♪) cli-clic(♪♪) cli-clic(♪♪) cli-clic(♪♪)  cli-clic(♪♪) cli-clic(♪♪)  cli-clic(♪♪) cli-clic(♪♪) cli-clic(♪♪) cli-clic(♪♪) cli-clic(♪♪) cli-clic(♪♪)  cli-clic(♪♪) cli-clic(♪♪) cli-clic(♪♪) cli-clic(♪♪)  cli-clic(♪♪) cli-clic(♪♪)  cli-clic(♪♪) cli-clic(♪♪) cli-clic(♪♪) cli-clic(♪♪) cli-clic(♪♪) cli-clic(♪♪)  cli-clic(♪♪) cli-clic(♪♪) cli-clic(♪♪) cli-clic(♪♪) cli-clic(♪♪) cli-clic(♪♪)  cli-clic(♪♪) cli-clic(♪♪) cli-clic(♪♪) cli-clic(♪♪) cli-clic(♪♪) cli-clic(♪♪)  cli-clic(♪♪) cli-clic(♪♪) cli-clic(♪♪) cli-clic(♪♪)
ad libitum
J. Croix saurait nous dire que "Ad libitum" est une locution latine qui signifie littéralement "jusqu'à ce que (je) sois pleinement satisfait"… vraiment ? (Benoît D. - www.benoitdecque.com)
***

2 commentaires:

  1. J. CROIX, critique et historien en art24 avril 2013 à 13:17

    L'image donne à voir une paire de lunettes anciennes et un gros nœud rouge (symbole d'attachement et de complexité) posés sur un napperon blanc réalisé au crochet. A droite, l'on voit une bougie blanche destinée aux prières, encore emballée dans sa cellophane transparente et, au fond, une partie d'un cadre verdâtre translucide encadrant une photo en noir et blanc, elle-même tronquée, sur laquelle on devine un personnage en pantalons blancs. Tous ces éléments sont susceptibles d'une infinité d'interprétations transcendantales telles que l'attachement aux sens et leur obsolescence prophétisée.

    Le texte fait allusion
    - à la démarche ostentatoire de l'artiste
    - aux lunettes, symbole de fragilité mais, aussi, de "premier de la classe"
    - à la libération des otages français et à "[l’]immense soulagement" formulé à ce propos par le président de la république
    - au tweet du député UMP Philippe Gosselin qui, s'exprimant sur le mariage pour tous, estime qu'il y a "un effet cliquet sur tous sujets de société."
    - au dynamisme récurrent de l'artiste qui fonce sans se retourner (effets cliquets = phénomène qui empêche de revenir en arrière)
    - à tout ce que l'on voudra selon ses propres références culturelles et son imagination

    Le rapport texte/image évoque la fragilité des sens et la vanité des retours en arrière.

    RépondreSupprimer
  2. J. CROIX, critique et historien en art25 avril 2013 à 09:29

    L'artiste applaudit l'Ambuleuse car, effectivement, elle vient d'être jugée inapte à ses fonctions d'enseignante par le comité médical départemental, pour cause de surdité, et apte à un reclassement. Légèrement déçue car elle adore ce job mais hyper contente car cela l'épuisait encore plus que chez les autres profs, c'est dire !

    Et,du coup, elle se lance dans la grande aventure de l'implant cochléaire et les deux oreilles à la fois ! Elle est sur un nuage, là.

    RépondreSupprimer