La démarche

L’idée est, par une approche artistique et sociologique, autant sur le plan social que sociétal, de questionner les vanités contemporaines, le caractère éphémère des choses, voire la futilité des préoccupations humaines.

Toute ressemblance avec des personnages ou des faits réels n'est que fortuite.

Quelques références : les vanités, les cabinets de curiosités, les ready made, Christian Boltanski, Sophie Calle, Claude Lévêque, Martin Paar...

mercredi 2 avril 2014

Mnemosis, Vanité n°1412

Née sous le signe du bélier et donc très crâne et obstinée, Anne Hecdoth revient à ses moutons et, malgré son cerveau qui ramollit et ses neurones qui se mélangent les pinceaux, rappelle que la politique moutonnière lui prend la tête : il est temps d'ouvrir une nouvelle étape de vie facile. S'il n'y a pas assez de fleurs et donc trop de lenteur, s'il n'y a pas assez d'images et donc trop de décalage, s'il n'y a pas assez de beauté et donc trop de vanité, comment se souvenir des belles choses ?
***
Bêêê... (David-Emmanuel L.)
***
On va(lls) dans le mur ? (Marc V. - http://ecrireiciaussi.canalblog.com/)
***
Crâneuse ;-) J'aime bien... Bisous, (Sophaïe M.)
***
Bon annyversaire bélier ! Bisous têtus (Anny C.)
***
Et voilà ! C'est votre anniversaire et vous sacrifiez un petit chevreau à cornes ! (Juliette C. - http://juliettecharpentier.over-blog.com/)
***
Hé ma Belle, je te souhaite un bon anniversaire ! Toi c'est demain et moi aujourd'hui ! On est les meilleures, enfin presque.... Je me suis remise à peindre, si, si, et c'est un vrai bonheur, pourvu que ça dure ! (Sophie C.)
***
Élégant bouc émissaire !
(Marie-France D. - http://mercerieambulante.typepad.com/)
***
Bonne année fonceuse et pas de souci, les années ça change tout le temps ! (ella)
***
Mes pensées les plus belles et chaleureuses pour te souhaiter un bel anniversaire ma chère Odile. Bises du cœur. (Colette F.)
***
Oubli
Boîte contre boîte… crânienne la boîte et l'os lui…
il est frontal…
il appelle le choc et c'est attendu…
Mnémosyne, rappelle-moi
toujours tu me tiens tête et tu me la prends et j'en oublie ton nom…
***

3 commentaires:

  1. J. CROIX, critique et historien en art2 avril 2014 à 16:53

    L’image montre un crâne de bélier avec une petite fleur rose au front, accroché à un mur émoussé et moussu.

    Le texte fait allusion
    - au bélier, signe du zodiaque évoquant le printemps, le renouveau, la force intellectuelle mais aussi l’entêtement
    - au crâne, symbole de mort et donc de la fin inéluctable de tout
    - à la bravoure et à l’audace de l’artiste (très crâne)
    - à sa mémoire qui flanche (son cerveau qui ramollit, ses neurones qui se mélangent les pinceaux, comment se souvenir)
    - au mouton, animal évoquant la douceur, la simplicité, l'innocence, la vulnérabilité et le sacrifice rédempteur, mais aussi les comportements grégaires et les effets de groupes
    - au leitmotiv du dernier discours du Président de la république annonçant le remaniement de son gouvernement (pas assez… et donc trop)
    - à tout ce que l’on voudra selon son imagination et ses propres références culturelles

    Le rapport texte/image évoque la force de la mémoire et, somme toute, sa vanité.

    RépondreSupprimer
  2. J. CROIX, critique et historien en art2 avril 2014 à 17:05

    @ David-Emmanuel L.,
    Je vois que vous ne manquez pas une occasion de bêler !

    RépondreSupprimer
  3. J. CROIX, critique et historien en art5 avril 2014 à 19:59

    @Public-chéri-mon-amour,
    L'artiste est trop contente d'avoir enfin 60 ans ! C'est une grande maintenant et elle entre enfin dans la cour des sages !

    RépondreSupprimer