La démarche

L’idée est, par une approche artistique et sociologique, autant sur le plan social que sociétal, de questionner les vanités contemporaines, le caractère éphémère des choses, voire la futilité des préoccupations humaines.

Toute ressemblance avec des personnages ou des faits réels n'est que fortuite.

Quelques références : les vanités, les cabinets de curiosités, les ready made, Christian Boltanski, Sophie Calle, Claude Lévêque, Martin Paar...

lundi 8 août 2016

Grand Départ, Vanité n°1606

Anne Hecdoth part en campagne. Son œuvre se transforme en un acte complexe dans le but d'exorciser le caractère spectaculaire de la richesse en dévoilant l'intensité de l'aura contenue dans ses excédents symptomatiques. Son propos est de traquer les aspects méprisables de la consommation, c'est à dire de trouver une dimension anthologique justement là où la praxis de l'être pourrait paraître succomber à la banalité de la transaction en série. Ce qui est donc recherché, c'est l'autre économie, celle qui se développe dans les aspects discontinus, bas et informes du réel, et qui se situe aux marges du capital. Son travail codifie un ensemble d'expériences et un volume de représentations superposées et cachées au plus profond de l'inconscient collectif. Et c'est ainsi qu'elle peut révéler les processus formels de l'abondance artificielle et donner à voir une trame du magma social. Posez-lui toutes les questions que vous voulez !
Extrait vidéo de Pierrick Sorin
***
Notre agence sera fermée du 1er au 15 août inclus. J'aurai le plaisir de vous retrouver dès le 16 août. D'ici là, toute l'équipe vous souhaite de bonnes vacances. (Agnès S.)
***
Je ne prendrai plus connaissance des messages sur cette boite mail. Veuillez adresser vos demandes de congés à JC.C. Les autres mails seront adressés à Madame Patricia Le P. (Anne-Marie L.)
***
Je suis absent, de retour le lundi 19 juillet. (Gildas M.)
***
Je suis en congés jusqu'au 16 août inclus. Je vous contacterai dès mon retour. En cas d'urgences, vous pouvez contacter l'accueil. (Mélanie L.)
***
Actuellement en congé, je prendrai connaissance de votre message à partir du 28 août. Bel été ! (Olivier C.)
***
Je suis actuellement en congés jusqu'au 12 août. Pour toute demande concernant les relations presse, merci de contacter Maïlys G. et pour toute autre demande, Agathe V. (Sébastien C.)
***
Tu viens nous voir ? (Martine D.)
***
Ce tableau de tes pensées m’inspire les idées suivantes :
- tu es au centre et les gens que tu connais (je pense) gravitent autour de toi,
- chaque personnage a son activité, sa vie…
- et toi au centre : tout tourne autour de toi et tu es comme une extra-terrestre que personne ne comprend car ton esprit est ailleurs…
- le choix du paysage n’est pas anodin pour moi, tu as ou tu penses que la vie nous oblige à gravir des montagnes, tu restes positive car, malgré quelques nuages, le ciel bleu apparaît…. le lac aux pieds de ces montagnes exprime l’apaisement et le repos, on a une sensation de chaleur près de ce lac. Mais un seul bémol, l’eau du lac est trouble… l’apaisement sera pour plus tard…
C’est sûrement une interprétation de ma part très simpliste, car je  connais ta situation actuelle... ou c'est peut-être ce que je ressens pour moi en ce moment… Mais voilà, sans trop pousser la réflexion, ce sont ces idées qui me viennent spontanément en tête. (Isa G.)
***
Etre armée de courage,se munir d'une malle fermant à clef... c'est déjà un début...
Campagne pour tous, trinquons ! (Eckate L.)
***
C'est du vain de campagne ? (Juliette C.)
***
Comment ça marche ? (Marc V.)
***

1 commentaire:

  1. J. Croix, critique et historien en arts8 août 2016 à 11:04

    L'image montre une installation-vidéo de Pierrick Sorin exposée en 2013 à la Cité des Sciences et de l'Industrie à Paris, intitulée "le Manège" et symbolisant l'idée du mouvement et du déplacement. C'est un paysage représentant un plan d'eau au premier plan avec des montagnes derrière et un ciel bleu mais nuageux. Ces trois éléments (air, terre, eau) s'étagent en trois parties et semblent anéantir un quelconque effet de profondeur. De fait, des personnages, situés à l'avant-plan, circulent, transportés par d'étranges objets mobiles (tronc d'arbre, dirigeable, soucoupe volante, botte...). Au centre, on reconnaît le visage de l'artiste. Vous trouverez les éléments techniques de cette œuvre là :
    http://www.mgdesign.fr/qd_gallery/exposition-des-transports-et-des-hommes-universcience/

    Le texte fait allusion
    - bau départ imminent de l'artiste pour une randonnée de quelques jours en pleine nature (part en campagne)
    - à l'action engagée par l'artiste (part en campagne, acte complexe)
    - aux mesures économiques qu'elle s'engage à mettre en place
    - à tout ce que l’on voudra selon son imagination et ses propres références culturelles

    Le rapport texte/image évoque la vanité et le manque de profondeur des mouvements politiques.

    RépondreSupprimer