La démarche

L’idée est, par une approche artistique et sociologique, autant sur le plan social que sociétal, de questionner les vanités contemporaines, le caractère éphémère des choses, voire la futilité des préoccupations humaines.

Toute ressemblance avec des personnages ou des faits réels n'est que fortuite.

Quelques références : les vanités, les cabinets de curiosités, les ready made, Christian Boltanski, Sophie Calle, Claude Lévêque, Martin Paar...

lundi 9 novembre 2009

Bulle, Vanité n°0945

Autoportrait à la bulle

Derrière son objectif, Anne Hecdoth est dans sa bulle. D’un déclic elle laisse la trace narcissique du reflet de sa pensée plastique et inconstante comparable au Malabar qui gonfle, fait des bulles et puis claque et recouvre le visage d’un scotch double-face… Comment alors voir la vie en rose ?

Toute ta philosophie n'est ce pas ?!!! (Cécile B.)

Fontenelle a beau avoir dit ça, il est mort à 100 ans… Doit-on en conclure qu'être lucide sur la vie permet de la rallonger ? Auquel cas nous avons de beaux jours devant nous, n'est-ce pas Anne ? Fontenelle était un monsieur intéressant. On lui doit aussi : "Ce que la nature n'aurait pas obtenu de notre raison, elle l'obtient de notre folie." On peut méditer des journées entières là-dessus… C'est tellement vrai. Pour ma part, j'aime dire à qui veut m'entendre que la vie ressemble énormément à la syphilis ou au sida, puisque c'est aussi une maladie mortelle sexuellement transmissible. Toutes choses évitables par l'usage d'un condom. Ce qui nous ramène à de la gomme rose, et donc au sujet. (Thierry S.)

C'est ça le mental, de la colle de chewing-gum, de la glue, un truc qui se déforme, s'étire, s'enfle si bien qu'il crève comme "la grenouille qui voulait se faire plus grosse que le Bœuf"... sur la place ! Hi-hi (Anny C.)


Toi et ton malabar !!! (Sofaille M.)

Je ne sais pas si Anne voit la vie en rose avec son procédé tordu, mais nous si ! Donc c'est l'essentiel, n'est-ce-pas ? (Cathy P.)

Voir la vie en rose avec un malabar c'est confortable, on se sent protégé ! Evidemment avant que ça fasse "clac"... (Joël C.)

Formidable ! L’objectivité de son objectif est très créative. Aussi elle ne veut pas voir la vie en noir et blanc : c’est d’un commun ! Non, elle veut la voir en rose, et sûrement aussi en bleu… C'est tellement plus intéressant !... (Nela A.)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire