La démarche

L’idée est, par une approche artistique et sociologique, autant sur le plan social que sociétal, de questionner les vanités contemporaines, le caractère éphémère des choses, voire la futilité des préoccupations humaines.

Toute ressemblance avec des personnages ou des faits réels n'est que fortuite.

Quelques références : les vanités, les cabinets de curiosités, les ready made, Christian Boltanski, Sophie Calle, Claude Lévêque, Martin Paar...

lundi 7 décembre 2009

Petite Sirène, Vanité n°0949

Montage à partir de la Petite Sirène d'Helen Martins

Conférence au sommet

Anne Hecdoth tire la sirène d’alarme pour annoncer la nécessité de sauver le climat boursier des EAU (Emirats Arabes Unis) et de lutter contre son refroidissement apoca-lyptique. Peut-on protéger la planète ? Elle propose dès aujourd’hui un happening politique avec 192 pays afin de construire tous ensemble une nouvelle tour de Babel…

Tout ceci est voué à l'EAUchèque !!! (Cathy P.)

Le vert de l'eau, celui du dollar… Le verre d'eau à un, dix, cent dollars ? Et la nymphe assoiffée qui compte ses liasses, oublie les contes et se dé(liasse). (C'est de moi... Ayayay ! Marie-Hélène B.)

Mais l'euro rend-il heureux face à la douleur du dollar ? À mon sens la seule façon de sauver la planète serait que notre espèce disparaisse. Donc je propose pour ma part un happening apocalypolitique, où l'on tuerait tous les affreux. C'est-à-dire eux. C'est-à-dire nous. Jim Jones, il y a déjà 31 ans, n'était-il pas en fait un visionnaire? Et il avait donné à ses s(p)ectateurs quelque chose à boire à base d'eau... d'accord, avec du cyanure, mais seulement parce que c'était plus rapide. (Thierry S.)

Miaou, chat c'est bien vrai ! (Jacques B.)

C’est bien l’homme qui est à l’origine du réchauffement ! (Anny C.)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire