La démarche

L’idée est, par une approche artistique et sociologique, autant sur le plan social que sociétal, de questionner les vanités contemporaines, le caractère éphémère des choses, voire la futilité des préoccupations humaines.

Toute ressemblance avec des personnages ou des faits réels n'est que fortuite.

Quelques références : les vanités, les cabinets de curiosités, les ready made, Christian Boltanski, Sophie Calle, Claude Lévêque, Martin Paar...

lundi 12 avril 2010

Crâne, Vanité n°1015

Anne Hecdoth se remet doucement de ses émotions après un rendez-vous philanthrope avec Gertrude la misanthrope. Dans la famille Prise-de-tête, elle a pioché L’Autobiographie d’Alice B. Toklas (1933). Mais que savons-nous de Gertrude ? Ne s’agit-il pas «d’explorer l’intérieur de l’extérieur», comme le disait très judicieusement la grande Gertrude Stein ?

Ceci n'est pas un crâne. (Odile C.)

INCROYABLE ! INCROYABLE ! Incroyable ! INCROYABLE ! Whaooouuuuh ! Non seulement je vois apparaître Gertrude dans votre blog mais JE SUIS JUSTEMENT EN TRAIN DE LIRE L'AUTOBIOGRAPHIE D'ALICE TOLKAS PAR GERTRUDE STEIN !! J'en suis scotchée au sparadrap !!! (Juliette C.)

"Prise de tête" pour évoquer l'œuvre de Gertrude Stein est indubitablement le mot qui convient. Je ne sais plus qui a dit qu'elle devait être "la plus non lue des auteurs importants" ! Je me suis un jour aventurée dans The Making of Americans... Remarque, une fois que tu as compris que pour elle la musique des mots est plus importante que leur sens, tu progresses dans la compréhension de ses phrases !!! Elle disait aussi : "Un écrivain devrait écrire avec ses yeux et un peintre devrait peindre avec ses oreilles !!!" Bon rétablissement Anne, donc !!! :-) (Cathy P.)

Pas un seul morceau de vermiceau ! Y a rien à bouffer dans ce crâne. (Le chat)

Où l'on voit que l'on peut être mort, trépané au scotch, avoir une mâchoire à ressorts et décorer avec succès des actes notariés... Quelle délicieuse certitude : voilà enfin découverte l'origine du verbe crâner. (Marie-Hélène B.)

Ah ! Ah... L'effet est des plus esbourriffant !!! Je kroas que je suis éblouie. (Hécate)

Pour le quart d'heure de vaine célébrité d'Anne Hecdoth servi avec Os à moelle, tapez : http://gertrude.over-blog.org - Pour G. Stein, tapez : http://gertruderosecelavi.over-blog.com (Gertrude)

Pas le temps de rebondir cette fois ; trop de choses en chantier. Je ne crâne pas. (Anny C.)

Ben c’est juste magnifique cette utilisation du crâne !!! Alors voilà une merveilleuse preuve que le crâne peut bien trouver sa place dans ce thème qui semble vous être cher… ou pas ! Mais ici, on sent que la congruence est réellement de mise ! Moi, j’aime ! (Anonyme)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire