La démarche

L’idée est, par une approche artistique et sociologique, autant sur le plan social que sociétal, de questionner les vanités contemporaines, le caractère éphémère des choses, voire la futilité des préoccupations humaines.

Toute ressemblance avec des personnages ou des faits réels n'est que fortuite.

Quelques références : les vanités, les cabinets de curiosités, les ready made, Christian Boltanski, Sophie Calle, Claude Lévêque, Martin Paar...

lundi 26 avril 2010

Escargots, Vanités n°1017

Anne Hecdoth parle en farceuse de pacotille et ouvre un débat sur l’identité internationale de l’helix pomatia, espèce commune de gastéropode, vulgairement appelé escargot de Bourgogne…

Qu'en pense Brice Hortefeux, Francois Fillon et leurs petits copains ? L'helix pomatia d'origine étrangère ne devrait pas porter de nigab nacrée intégrale en Bourgogne, et se faire passer pour ce qu'elles ne sont pas ! Et bien que monogames, je suis sûre que les bien-pensants et les esprits tordus vont trouver à redire sur l'identité sexuelle de leur partenaire... (Virginie C.)

On n'a même pas fini de respirer les particules volcaniques qu'il faut se farcir des cagouilles lentes et baveuses sous cellophane, et au persil et à l'ail, s'il vous plaît ! (Juliette C.)

Qu'importe le flacon, pourvu qu'on ait l'ivresse, hic ! d'un bon bourgogne, hic! (Anny C.)

A quoi ça sert tout ça, puisque finalement c'est vain ??? (Christian C.)

Pauvres bêtes ! (L'Ambuleuse)

Moi je dis qu'ils n'ont pas des têtes très catholiques ces escargots !!! (Cathy P.)

Une amie javanaise qui, soit dit modestement en passant, m'a beaucoup aimé (quoiqu'elle tînt à me vouvoyer) me disait justement au plus fort de notre vaine idylle* : j'avoue j'en ai bavé (pas vous ?) avant d'avoir eu vent de vous". Et justement, imaginez un peu combien en ont bavé ceux qui se sont retrouvés bloqués dans les aéroports du fait des nuages de cendres amenées par le vent d'Islande ! *Clin d'oeil : notez bien le i-, juste à gauche du o- sur nos claviers. (Prokopios)

C'est bien joli tout ça mais ce sont mes escargots à moi ! Je les ai reconnus. Et leurs descendants, bien que résidant en Pologne, me réclament des droits à l'image. Alors maintenant qu'est-ce que l'on fait avec les helix pomatia ? (Le propriétaire : Jacques B.)

"A l'enterrement d'une feuille morte
Deux escargots s'en vont
Ils ont la coquille noire
Du crêpe autour des cornes ..."
Quand Prévert se conjugue entre automne et printemps ...
" Les feuilles qui étaient mortes
Sont toutes ressuscitées
Et les deux escargots sont très désappointés..." (Hécate)

Mais voyons Anne Hecdoth, il s'agit d'un spécimen d'helix Picaria ou alors Thirietacus qui ne se montre qu'aux environs des fêtes de fin d'année et gîte dans les congélateurs. Sa particularité est de donner à qui le consomme un puissant pouvoir : éteindre la concupiscence en un baiser dit "de la mort del amor" ail ! ail ! ail ! Le gastéropode n'aime pas les bisous. Je répète : le gastéropode n'aime pas les bisous… Faites passer. (Marie-Hélène B.)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire