La démarche

L’idée est, par une approche artistique et sociologique, autant sur le plan social que sociétal, de questionner les vanités contemporaines, le caractère éphémère des choses, voire la futilité des préoccupations humaines.

Toute ressemblance avec des personnages ou des faits réels n'est que fortuite.

Quelques références : les vanités, les cabinets de curiosités, les ready made, Christian Boltanski, Sophie Calle, Claude Lévêque, Martin Paar...

lundi 10 mai 2010

Haïbao, Vanité n°1019

Pendant qu’Haïbao s’exhibe près du pavillon rouge dominant les problématiques d’une vie meilleure dans une ville meilleure, Anne Hecdoth dévoile l’aporie et présente la machine inégalitaire à fabriquer de l’illusion universelle. Comment faire de l’habitus la boîte noire de la mauvaise foi narcissique ?

Eh Bê, a visto de nas, Haïbao remplace Mao Tzetong ! (Anny C.)

Fichtre ! Un sacré méli-mélo ce Haïbao aporétique et problématisant. Serait-ce une diabolique machine célibataire lumineuse à néons intégrés pour brossage d'ego ? (Juliette C.)

J’adore ! Merci de ce moment hebdomadaire intello et déjanté qui me fait du bien ! (Sofaille)

Un Chinois qui fait du stop sur une mythique route américaine, le comble !!! (Cathy P.)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire