La démarche

L’idée est, par une approche artistique et sociologique, autant sur le plan social que sociétal, de questionner les vanités contemporaines, le caractère éphémère des choses, voire la futilité des préoccupations humaines.

Toute ressemblance avec des personnages ou des faits réels n'est que fortuite.

Quelques références : les vanités, les cabinets de curiosités, les ready made, Christian Boltanski, Sophie Calle, Claude Lévêque, Martin Paar...

lundi 14 juin 2010

Loisirs, Vanité n°1024

Après son séjour au club Med’ de l’hospice tiburtine de Bordeaux, Anne Hecdoth a perdu, sans régime draconien, environ 300g. de chair inutile. Aujourd’hui elle se repose dans son bain de jouvence en lisant l'Ars moriendi devant une armée de dinosaures en chocolat bien rangés sur un présentoir digne d’une salle de dissection. Qui peut dire combien pèsera son âme ?

La différence entre le poids de sa résistance et celle d'une certaine boîte de chocolat artisanal, unique au monde !!! (Hécate le fil d'archal)

21 grammes ? (Malo C.)

Bravo pour ton moral et ton humour ! Je pèse mes mots : tu es une surdouée de la vie ! (Anny C.)

Mais non, tu n'es pas un dinosaure !!! Hi hi... Pas encore !!! Et ta performance "chocolat-phrase" à la clinique, ça a eu le succès que tu espérais ? Ils ne t'ont pas envoyée à Charles Perrens section fou-dingues, c'est déjà ça !!! Enormes bisous pleins de culpabilité de ne pas être venue à la clinique... Le bonheur d'avoir des enfants et de se laisser bouffer... Je suis de révision du bac depuis jeudi : il veut que je l'interroge, ça le rassure... Honnêtement, moi aussi ! (Cécile B.)

Fascinante cette recréation/récréation de l'univers du Nil et ses mythes ! Le croque-odile sacré est là - Fais gaffe ! Ne rentre pas dans la baignoire ! Les hiéroglyphes sentent bon les cookies, et Khéops fut construite par une légion de dinosaures chocolatés. La surdimension qui accompagne le désir d'éternité est bien là elle aussi. Elle nous invite à voyager dans nos temples secrets, qui ont leurs rites initiatiques. Le grignotage s'érige en culte. Les chocolatovores scandent leurs mélopées sucrées... Sois louée, Ô Anne Hecdoth ! Et que Val(Râ)Na, Lindt et le grand Poulain t'accueillent pour peser ton âme fondante gorgée de cacao ! (Marie-Hélène B.)

300g. ??? (Cathy P.)

Dans la salle de bain, nous préférerions aimablement assister aux ébats de madame Vanité, dépourvue de ses 300 gr qui étaient, suivant-elle, excessifs. Le dinosaure, même en chocolat, est tout de même moins fascinant ! Grosse bise de François Giraud qui revient de Villeneuve-sur-Lot puis de Montmorillon où de charmantes lectrices lui ont "enlevé" avec grâce une cinquantaine de livres. Les hommes imprégnés des gènes de guerriers sont inaptes à se laisser séduire par une littérature qui essaie de conduire vers les horizons de Paix. (http://addipem.free.fr/)

Anne rêve devant le bain

Où un crocodile paresse

Tandis que moi je ne cesse

De craindre qu'un jour prochain

Le crocodile

Ne croque Odile. (Pokocteau)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire