La démarche

L’idée est, par une approche artistique et sociologique, autant sur le plan social que sociétal, de questionner les vanités contemporaines, le caractère éphémère des choses, voire la futilité des préoccupations humaines.

Toute ressemblance avec des personnages ou des faits réels n'est que fortuite.

Quelques références : les vanités, les cabinets de curiosités, les ready made, Christian Boltanski, Sophie Calle, Claude Lévêque, Martin Paar...

lundi 16 août 2010

Mots, Vanité n°1033



Dans notre anthropocène, l'incompétence d'Anne Hecdoth en matière de smart grid et son slacktivism en ce qui concerne la rudologie expliquent son refus de tout blackwashing tout en étant facteurs d'écocide. Touchée par le syndrome Nimby, elle n'est même pas locavore et lance une enquête d'inutilité publique: les mots tuent-ils?

***
Ah quel vocabulaire! Les mots inconnus... savoir qu'ils existent! Il faudrait les chercher dans le dictionnaire! (Beky M.)
***
Bon... je vais me surfer une petite séance de Google mais j'aurais apprécié quelques citations choisies! (Heurv')
***
Oh! Beau comme un livre de dissection et les petits cailloux du Petit Poucet sur une table de machine à coudre! Il va falloir que je me procure un dictionnaire avant de me faire refaire à l'encre rouge.

Accessoirement je vous envoie une citrouille qui peut vous être utile dans n'importe quelle situation surréaliste. (Je n'ai pas mis ma tête car je ne suis pas aussi smart que la belle en marbre.)
PS : je vous annonce que vous êtes la plus chanceuse des vaniteuses en matière gertrudienne... (Gertrude) http://gertrude.over-blog.org/
***
Je sais bien qu'il faut dénominofélinoféliner mais je confirme : c'est capillotracté, voire somno-orthostatique! Oserais-je accuser cette pauvre Anne d'être tabulopodosophe? En tous cas, cela me laisse stratocumulocéphale. Pyrogastriventileusement vôtre. (Heurv')
***
L'inspecteur Macho ne manquerait pas de relever qu'à la deuxième personne du singulier le verbe "tuer" fait "tu tues", ce qui désigne un coupable nécessairement du sexe féminin. En revanche, l'inspectrice (d'origine russe) Aimeleff produit une preuve incontournable sous la forme de la tautologie "Un mâle, des mots", qui désigne quant à elle un coupable du sexe masculin. Nous en sommes là. (On entend le public haleter.) (Prokopios)
***
MOTUS VIVENDI (Anny C.)
***
Il y a quelques jours, au ministère de l'agriculture, accord entre producteurs et transformateurs - lait, motte - utile? NIMBY, Not in my back yard (pas dans ma basse-cour)! Nimb/y, Nimb/why, Nimb/w, Not in my blackwashing. CQFD. (Marc V.) http://ecrireiciaussi.canalblog.com/

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire