La démarche

L’idée est, par une approche artistique et sociologique, autant sur le plan social que sociétal, de questionner les vanités contemporaines, le caractère éphémère des choses, voire la futilité des préoccupations humaines.

Toute ressemblance avec des personnages ou des faits réels n'est que fortuite.

Quelques références : les vanités, les cabinets de curiosités, les ready made, Christian Boltanski, Sophie Calle, Claude Lévêque, Martin Paar...

lundi 22 novembre 2010

Préservatif, Vanité n°1047


Deus ex machina
C’est au petit matin, quand les lumières du monde éclairent les points cardinaux, qu’Anne Hecdoth entame un programme coordonné et efficace de prévention contre l'opium du peuple afin qu’on ne le prenne plus pour un enfant de chœur. Que préserve-t-on avec cette capote?
***
J’adore ! Quelle chance as-tu de pouvoir t’exprimer ainsi… Et tu le fais très bien à travers tes anecdotes ! Moi je souhaite apprendre à me préserver… (Sofaille)
***
Un envol à l'hélium… Hum! L'opium fait planer. Regarder le monde avec le recul, est-ce s'en préserver ou voir plus clair ? (Hécate)
***
Je vois que depuis quelques temps vous vous êtes payé le luxe des services d'un historien de l'art, critique au journal La Croix, pour expliquer la peinture aux lapins de messe morts et le bon usage du latex en cours de catéchisme. Ceci dit, dans cette petite vidéo, je ne vois pas Obélix qui aurait pu, quant à lui, nous éclairer sur les concordances des capotes avec les bulles papales. (Juliette C.)
***
Du vent dans les voiles? Un vol au vent de Talents? Tiens voilà de boudin? (Anny girouette)
***
Une hétaïre mandchoue blanchie sous le harnois me confiait dernièrement que les seuls clients qu'elle refusa jamais avaient été des Mongols fiers d'être si bien montés qu'aucune taille ne pouvait les chausser quelle que fût l'élasticité du latex. Qu'on se le dise! Et qu'on dompte son effroi! (le Prof. Hulaksis)
***
Qu'on ne prenne plus nos Messies pour des badernes ! (Marie-Christine M.)
***
Ce n'est pas une capote, c'est une bite à air comme il en existe pour suivre le vent des idées acceptables et paradisiaques. Amen. (Sébastien M.)
***
Je donne ma langue au chat, plein de grâce, qui s'étend le matin s'inclinant devant son dieu Soleil... (Didier D.)
***
Cet arc-en-ciel couché sur le champ de bataille a fait pffft. (Marc V.)
***
Que préserve cette capote? Pas le ridicule pontifical c'est sûr!!! (Cathy P.)
***
Laisse-moi te dire que j'adore ton blog. J'aurais voulu répondre à ton billet expliquant tes motivations en vain. Bref, ma vanité à moi, c'est de vouloir écrire de la poésie scientifique sans savoir par quel bout commencer. Puis-je être une vanité numérotée (numérique?!) sur ton blog? http://www.couleurcoeur.net/ Amitiés (Yano)

1 commentaire:

  1. J. CROIX, critique et historien de l'art22 novembre 2010 à 09:30

    La vidéo montre le début du gonflage d'une montgolfière au lever du jour. La forme fait penser à un préservatif géant.

    Le texte fait allusion au livre de Benoît XVI, coécrit avec un journaliste allemand (parution mardi 23 novembre), "Lumières du monde", dans lequel le pape se dit favorable au port du préservatif, dans certains cas...

    L'association texte-image évoque l'apparition, par l'opération du Saint Esprit, d'un événement inattendu qui se gonfle et fait du bruit.

    RépondreSupprimer